Sommaire

Téléchargements

Langue

Fermer

Pas de résultats. Modifiez la clé de recherche.

Swisscom Suisse

En mio. CHF ou comme indiqué   2017   2016   Variation
             
Chiffre d'affaires net et résultats
Services de télécommunications   6 464   6 662   –3,0%
Solution de télécommunications   1 084   1 072   1,1%
Marchandises   648   637   1,7%
Wholesale   578   591   –2,2%
Autres chiffres d'affaires   203   213   –4,7%
Chiffre d’affaires avec clients externes   8 977   9 175   –2,2%
Chiffre d’affaires inter-secteurs   81   82   –1,2%
Chiffre d’affaires net   9 058   9 257   –2,1%
Charges directes   (1 943)   (2 028)   –4,2%
Charges indirectes   (3 615)   (3 613)   0,1%
Charges sectorielles   (5 558)   (5 641)   –1,5%
Résultat sectoriel avant amortissements (EBITDA)   3 500   3 616   –3,2%
Marge en % du chiffre d’affaires net   38,6   39,1    
Amortissements et dépréciations   (1 485)   (1 473)   0,8%
Résultat sectoriel   2 015   2 143   –6,0%
             
Données opérationnelles à la date de clôture en milliers
Raccordements téléphoniques réseau fixe   2 047   2 367   –13,5%
Raccordements à haut débit Retail   2 014   1 992   1,1%
Raccordements Swisscom TV   1 467   1 418   3,5%
Raccordements mobiles   6 637   6 612   0,4%
Unités génératrices de chiffres d'affaires (RGU)   12 165   12 389   –1,8%
Contrats combinés   1 907   1 672   14,1%
Raccordements d’abonnés dégroupés   107   128   –16,4%
Raccordements à haut débit Wholesale   435   364   19,5%
             
Investissements et l'effectif du personnel
Investissements en immobilisations corporelles et immobilisations incorporelles   1 654   1 755   –5,8%
Effectif à la clôture de l'exercice en équivalents plein temps   15 157   15 876   –4,5%

Le chiffre d’affaires net de Swisscom Suisse s’est tassé de CHF 199 mio. (–2,1%) et s’élève désormais à CHF 9 058 mio., du fait de la concurrence intense et du recul de la téléphonie fixe. Le chiffre d’affaires des services de télécommunication a reculé de CHF 198 mio. (–3,0%) pour s’établir à CHF 6 464 mio. Près de la moitié de ce recul s’explique par la baisse du nombre d’utilisateurs de la téléphonie fixe. Par rapport à l’exercice précédent, le nombre de raccordements de téléphonie fixe a chuté de 320 000 (–13,5%) pour atteindre 2,0 mio. L’autre moitié de la baisse résulte des réductions tarifaires consenties sur les nouvelles offres combinées, de la multiplication des promotions et de l’itinérance incluse dans la redevance de base ainsi que des rabais accordés dans le segment Enterprise Customers. Le chiffre d’affaires du secteur des solutions pour les grands clients a augmenté de CHF 12 mio. (+1,1%) à CHF 1 084 mio. Dans le secteur Enterprise Customers, les prises de commandes ont augmenté de 7% à environ CHF 2,7 mrd dans un contexte de vive concurrence. Dans le secteur Wholesale, la diminution des revenus induite par la baisse des tarifs de terminaison sur les réseaux mobiles a été en grande partie compensée par l’accroissement des volumes entrants (Inbound Roaming).

Dans un marché saturé, le nombre des usagers des télécommunications mobiles a progressé de 25 000 par rapport à l’année précédente (+0,4%) pour s’établir à 6,64 mio. Si Swisscom est parvenue à augmenter de 90 000 (+2,0%) à 4,64 mio. le nombre de raccordements Postpaid, celui des raccordements Prepaid, en revanche, a diminué de 65 000 (–3,2%) à 2,0 mio. Les marchés du haut débit et de la télévision sont eux aussi de plus en plus saturés de sorte qu’ils accusent eux aussi un ralentissement de la croissance. Le nombre de raccordements à haut débit s’est accru de 22 000 (+1,1%) par rapport à l’exercice précédent pour atteindre 2,0 mio. Le nombre de raccordements TV a augmenté de 49 000 (+3,5%) à 1,47 mio. Fin décembre 2017, soit neuf mois seulement après son lancement, plus de 1,3 mio. de clients totalisant plus de 2,7 mio. de raccordements avaient opté pour l’offre combinée inOne. Fin 2017, 1,9 mio. de clients bénéficiaient d’une offre combinée, ce qui représente une hausse de 14,1% en un an. Le chiffre d’affaires généré par les contrats combinés a progressé de CHF 335 mio. (+13,4%) en glissement annuel à CHF 2 837 mio.

Les charges sectorielles se sont tassées de CHF 83 mio. (–1,5%) pour s’établir à CHF 5 558 mio. Hors effets exceptionnels comme la constitution de provisions pour les réductions de postes ou les risques réglementaires et sans les bénéfices issus de la vente de biens immobiliers, le tassement atteint 2,0%. La diminution des charges directs, qui atteint CHF 85 mio. (–4,2%) à CHF 1 943 mio., résulte de la baisse de terminaison sur les réseaux mobiles et d’une diminution des coûts relatifs à l’achat de marchandises. Les charges indirectes de CHF 3 615 mio. ne sont que légèrement supérieures à leur niveau de CHF 3 613 mio. enregistré l’exercice précédent. Hors effets exceptionnels, elles ont diminué de 0,7%. La baisse des coûts imputable à la diminution des effectifs a été partiellement compensée par la diminution des propres prestations. En l’espace d’un an, les gains d’efficacité ont permis de diminuer les effectifs de 719 équivalents plein temps (–4,5%). Ils s’élèvent désormais à 15 157. Le résultat sectoriel avant amortissements a diminué de CHF 116 mio. (–3,2%) à CHF 3 500 mio. Le recul du chiffre d’affaires a en grande partie été compensée par des économies de coûts. Sur une base comparable, la baisse atteint 2,4%. Les investissements ont diminué de CHF 101 mio. (–5,8%) à CHF 1 654 mio. Les investissements pour le développement des réseaux haut débit sont restés pratiquement stables à un niveau élevé, alors que les investissements induits par les clients ainsi que les investissements dans les autres infrastructures ont diminué.