Sommaire

24 Goodwill et autres immobilisations incorporelles


En millions CHF
 


Goodwill
 
Logiciels de
fabrication
propre
 

Logiciels
achetés
 
Relation
avec la
clientèle
 


Marques
  Autres
immobi-
lisations
incorporelles
 


Total
                             
Coûts d'acquisition                            
Solde au 31 décembre 2013   6 407   1 137   1 813   1 137   278   962   11 734
Acquisitions     156   195       156   507
Cessions   (9)   (80)   (68)   (3)     (30)   (190)
Reclassements     97   58       (143)   12
Entrées provenant du regroupement d'entreprises   188   1   4   21     44   258
Conversion de monnaies étrangères   (46)   (4)   (22)   (22)   (6)   (3)   (103)
Solde au 31 décembre 2014, ajusté   6 540   1 307   1 980   1 133   272   986   12 218
Acquisitions     176   166       205   547
Cessions     (75)   (53)       (35)   (163)
Reclassements     95   21       (76)   40
Entrées provenant du regroupement d'entreprises   255     32   50   4   16   357
Cessions provenant de la vente de filiales   (13)   (18)   (2)   (1)     (15)   (49)
Conversion de monnaies étrangères   (217)   (14)   (109)   (100)   (26)   (15)   (481)
Solde au 31 décembre 2015   6 565   1 471   2 035   1 082   250   1 066   12 469
                             
Cumul des amortissements et des dépréciations                            
Solde au 31 décembre 2013   1 598   696   1 343   817   179   239   4 872
Amortissements     223   239   109   27   102   700
Dépréciations       1         1
Cessions   (9)   (79)   (68)   (3)     (29)   (188)
Reclassements             2   2
Conversion de monnaies étrangères   (32)   (2)   (16)   (18)   (3)   (2)   (73)
Solde au 31 décembre 2014   1 557   838   1 499   905   203   312   5 314
Amortissements     217   228   93   25   111   674
Dépréciations     2         1   3
Cessions     (75)   (47)       (34)   (156)
Cessions provenant de la vente de filiales     (18)   (2)   (1)     (14)   (35)
Reclassements     16   (9)         7
Conversion de monnaies étrangères   (153)   (10)   (83)   (85)   (20)   (9)   (360)
Solde au 31 décembre 2015   1 404   970   1 586   912   208   367   5 447
                             
Valeur comptable nette                            
Valeur comptable nette, 31 décembre 2015   5 161   501   449   170   42   699   7 022
Valeur comptable nette, 31 décembre 2014   4 983   469   481   228   69   674   6 904
Valeur comptable nette, 31 décembre 2013   4 809   441   470   320   99   723   6 862

Au 31 décembre 2015, les autres immobilisations incorporelles englobaient des acomptes versés et des projets de développement non encore achevés à hauteur de CHF 154 millions (exercice précédent: CHF 128 millions). A l’exception du poste du goodwill, il n’existe pas d’immobilisations incorporelles comptabilisées avec une durée d’utilité indéterminée. Au 31 décembre 2015, le cumul des dépréciations sur le goodwill se montait à CHF 1 404 millions. L’augmentation du goodwill de CHF 255 millions en 2015 résulte en premier lieu de la reprise de search.ch (pour de plus amples informations, voir note 5). Le goodwill provenant de l’acquisition de sociétés associées figure dans les parts détenues dans lesdites sociétés.

Maintien de la valeur du goodwill

Le goodwill est réparti sur les unités génératrices de trésorerie (cash generating units) de Swisscom en fonction des activités de celles-ci. Le goodwill acquis lors du regroupement d’entreprises est affecté à chacune des unités génératrices de trésorerie en fonction des synergies dégagées par ce regroupement. La ventilation du goodwill sur les unités génératrices de trésorerie est la suivante:


En millions CHF
 
31.12.2015
  31.12.2014
ajusté
Clients privés Swisscom Suisse   2 620   2 629
Petites et moyennes entreprises Swisscom Suisse   662   655
Clientèle entreprise Swisscom Suisse   907   734
Fastweb   533   592
Autres unités génératrices de trésorerie   439   373
Goodwill total   5 161   4 983

Des tests de dépréciation des différents goodwills ont été réalisés au quatrième trimestre 2015, après la clôture du plan d’affaires. La valeur recouvrable de l’unité génératrice de trésorerie a été déterminée sur la base de la valeur d’utilité (value in use) à l’aide de la méthode de l’actualisation des flux de trésorerie (méthode DCF). Les prévisions relatives aux flux de trésorerie disponibles futurs (free cash flows) sont en règle générale basées sur les plans d’affaires approuvés par la Direction. En règle générale, les plans d’affaires couvrent une période de planification de trois ans. Une période de planification de cinq ans a été utilisée pour le test de dépréciation de Fastweb. Pour les flux de trésorerie disponibles dépassant la période de planification détaillée, une valeur finale a été calculée au moyen d’une capitalisation des flux de trésorerie normalisés, en appliquant un taux de croissance constant à long terme. Ce taux de croissance correspond aux taux habituels des pays ou des marchés concernés. Les calculs reposent sur les hypothèses suivantes:

  2015   2014

Unités génératrices de trésorerie
  CMPC
avant
impôts
  CMPC
après
impôts
  Taux de
croissance à
long terme
  CMPC
avant
impôts
  CMPC
après
impôts
  Taux de
croissance à
long terme
Clients privés Swisscom Suisse   6,57%   5,20%   0%   6,51%   5,13%   0%
Petites et moyennes entreprises Swisscom Suisse   6,61%   5,20%   0%   6,54%   5,13%   0%
Clientèle entreprise Swisscom Suisse   6,61%   5,20%   0%   6,56%   5,13%   0%
Fastweb   10,30%   7,50%   1,0%   10,60%   7,70%   1,0%
Autres unités génératrices de trésorerie   7,1–12,1%   6,3–9,5%   0–1,0%   6,6–8,2%   5,1–6,4%   0–1,0%

Dans le calcul de la valeur d’utilité, le recours à des taux d’actualisation avant et après impôts (CMPC avant et après impôts) conduit au même résultat. Les taux d’actualisation utilisés tiennent compte des risques spéciaux des unités génératrices de trésorerie concernées. Les flux de trésorerie projetés et les hypothèses de la Direction sont confirmés par des sources d’information externes. Les bases et les hypothèses des tests de dépréciation de Swisscom Suisse et Fastweb sont présentées ci-après:

Clients privés, Petites et moyennes entreprises et Clientèle entreprise Swisscom Suisse

Le test de dépréciation du goodwill porte sur ces unités. La valeur recouvrable est déterminée sur la base de la valeur d’utilité (value in use) à l’aide de la méthode de l’actualisation des flux de trésorerie (méthode DCF). Les prévisions des flux de trésorerie futurs sont basées sur le plan d’affaires sur trois ans approuvé par la Direction. Comme pour l’exercice précédent, un taux de croissance à long terme de zéro a été extrapolé pour les flux de trésorerie disponibles (free cash flows) dépassant la période de planification détaillée. La valeur recouvrable basée sur la valeur d’utilité excède, à la date d’évaluation, la valeur comptable déterminante pour la vérification du maintien de la valeur de toutes les unités génératrices de trésorerie. Swisscom est d’avis qu’aucune des modifications des hypothèses établies pouvant être prévues selon des critères rationnels ne pourra entraîner un dépassement de la valeur recouvrable par la valeur comptable des unités génératrices de trésorerie.

Fastweb

Le test de dépréciation de Fastweb a été effectué au quatrième trimestre 2015. La valeur recouvrable a été déterminée sur la base de la valeur d’utilité (value in use) à l’aide de la méthode de l’actualisation des flux de trésorerie (méthode DCF). Les prévisions relatives aux flux de trésorerie futurs se basent sur le plan d’affaires sur cinq ans (de 2016 à 2020) établi par la Direction. Celui-ci tient compte des valeurs basées sur l’expérience et des attentes de la Direction relatives à la future évolution du marché pertinent. Le test de dépréciation repose sur les hypothèses clés suivantes:

Hypothèse   Description
Taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires pour la période de planification détaillée   Un taux de croissance annuel moyen de 4,2% a été projeté dans le plan d’affaires pour la période de planification détaillée jusqu'à 2020. Lors de l’exercice précédent, un taux de croissance annuel moyen de 3,3% avait été projeté pour la période de planification détaillée de 2015 à 2019.
Marge EBITDA projetée (EBITDA en % du chiffre d’affaires net)   La marge EBITDA projetée pour 2020 s’élève à 40%. Lors de l'exercice précédent, une marge EBITDA de 41% avait été projetée pour 2019.
Taux d’investissement projeté (investissements en % du chiffre d’affaires net)   Selon les prévisions, le volume des investissements par rapport au chiffre d'affaires net normalisé devrait s'élever à 23%. Lors de l'exercice précédent, un taux d'investissement de 18% avait été projété pour 2019.
Taux d'actualisation après impôts   Le taux d’actualisation après impôts s’élève à 7,50% (exercice précédent 7,70%), le taux d’actualisation avant impôt à 10,30% (exercice précédent 10,60%). Le taux d’actualisation est calculé selon la technique du Capital Asset Pricing Model (CAPM). Il se compose des coûts pondérés des capitaux propres et des emprunts. Le rendement des obligations d’Etat allemandes à dix ans avec un taux d’intérêt nul a été utilisé comme taux d’intérêt sans risque servant de base au taux d’actualisation, mais au minimum un taux d'intérêt de 3%. Un supplément de risque a été ajouté pour le risque de pays relatif à l’Italie.
Taux de croissance à long terme   A l'instar de l'exercice précédent, la valeur finale des flux de trésorerie disponibles normalisés a été capitalisée sur la base d'un taux de croissance constant de 1,0%. Le taux de croissance utilisé correspond aux taux habituels des pays ou des marchés considérés sur la base de valeurs tirées de l'expérience et de prévisions et confirmés par des sources d'information externes. Le taux de croissance utilisé ne dépasse pas les taux de croissance à long terme moyens habituels des pays et des marchés pris en compte.

Aucune dépréciation du goodwill ne résulte, à la date d’évaluation, du test de dépréciation. La valeur recouvrable dépasse d’EUR 750 millions (CHF 818 millions) la valeur comptable nette.

Les modifications suivantes des hypothèses clés ont pour effet de faire correspondre la valeur d’utilité à la valeur comptable nette:

    Hypothèse   Sensibilité
Taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires jusqu'à 2020 avec une marge EBITDA inchangée par rapport au business plan   4,2%   2,0%
Marge EBITDA projetée 2020   40%   36%
Taux d'investissement 2020   23%   27%
Taux d'actualisation après impôts   7,50%   9,20%
Taux de croissance à long terme   1,0%   –1,2%