Sommaire

Résumé

Le chiffre d’affaires net de Swisscom, qui s’établit à CHF 11 678 millions, s’est replié de CHF 25 millions ou 0,2% par rapport à l’exercice précédent. Hors acquisitions et cessions d’entreprises et à taux de change constant, le chiffre d’affaires net a toutefois progressé de CHF 83 millions ou 0,7%, en raison principalement de l’augmentation de la clientèle des activités suisses (+1,4%) et de la filiale italienne Fastweb (+6,2%). Le chiffre d’affaires après correction a progressé de CHF 57 millions ou 0,6% dans l’activité principale en Suisse et le chiffre d’affaires de Fastweb en monnaie locale a augmenté d’EUR 48 millions ou 2,8%.

Après correction, Swisscom est parvenue à améliorer son résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) par rapport à l’exercice précédent, même si l’EBITDA comptabilisé s’est tassé de CHF 315 millions ou 7,1%, à CHF 4 098 millions en raison d’effets exceptionnels. Ce recul s’explique principalement par la constitution d’une provision de CHF 186 millions au titre de la procédure de la Comco sur les services à haut débit. Swisscom conteste la sanction et a déposé un recours auprès du Tribunal fédéral. Corrigé de cette provision et d’autres effets exceptionnels tels qu’acquisitions et ventes d’entreprises, provisions pour réductions de postes, produits de la vente d’immeubles, charges de prévoyance professionnelle sans incidence sur les liquidités selon IAS 19, indemnisation suite à une procédure juridique, l’EBITDA s’est accru de CHF 103 millions ou 2,3% à taux de change constant. Sur une base comparable, l’EBITDA des activités suisses s’est amélioré de CHF 21 millions ou 0,6%, tandis que pour Fastweb, la progression a atteint EUR 46 millions ou 8,9%. Le bénéfice net a baissé de CHF 344 millions ou 20,2% à CHF 1 362 millions, principalement en raison des effets exceptionnels mentionnés comptabilisés dans l’EBITDA. En conséquence, le bénéfice par action s’est replié de CHF 32,70 à CHF 26,27. L’Assemblée générale se verra proposer le versement d’un dividende ordinaire d’un montant inchangé de CHF 22 par action au titre de l’exercice 2015.

Les investissements ont diminué de CHF 27 millions ou 1,1% à CHF 2 409 millions, ce qui se traduit néanmoins par une hausse de CHF 47 millions ou 1,9% à taux de change constant. En Suisse, les investissements ont augmenté de CHF 71 millions ou 4,1% pour s’établir à CHF 1 822 millions. Cette évolution est due principalement au déploiement des toutes dernières technologies dans les réseaux haut débit. Fin 2015, Swisscom avait raccordé environ 2,9 millions de ménages et de commerces au très haut débit (plus de 50 Mbit/s), dont quelque 2,0 millions de lignes équipées des toutes dernières technologies à fibre optique. Les investissements de Fastweb se sont tassés de 3,7% ou EUR 21 millions à EUR 541 millions, mais sont néanmoins restés élevés en raison de la poursuite du déploiement du réseau haut débit en Italie.

L’operating free cash flow s’est replié de CHF 16 millions ou 0,9% à CHF 1 844 millions. L’endettement net s’est réduit de CHF 78 millions ou 1,0% à CHF 8 042 millions par rapport à l’exercice précédent.

Le nombre de collaborateurs a progressé de 2,4% (512 équivalents plein temps) à 21 637 équivalents plein temps par rapport à l’exercice précédent. L’augmentation des effectifs provient des acquisitions d’entreprises et du développement de nouveaux services comme les services cloud ou les solutions pour le secteur de la santé. De plus, de nouveaux collaborateurs ont été embauchés pour maintenir des connaissances centrales. En Suisse, le nombre de collaborateurs a augmenté de 693 équivalents plein temps ou 3,8% à 18 965. Hors acquisitions et cessions d’entreprises, l’augmentation atteint 277 équivalents plein temps ou 1,3%, en Suisse 258 équivalents plein temps ou 1,4%.

Swisscom prévoit pour 2016 un chiffre d’affaires net de plus de CHF 11,6 mil­liards, un EBITDA d’environ CHF 4,2 mil­liards et des investissements supérieurs à CHF 2,3 mil­liards. Swisscom hors Fastweb devrait réaliser un chiffre d’affaires légèrement inférieur en raison de la forte concurrence et de la pression sur les prix; Fastweb, en revanche, devrait générer un chiffre d’affaires en légère hausse. Après correction des provisions au titre de la procédure en cours sur les services à haut débit et des réductions de postes enregistrées en 2015, Swisscom hors Fastweb devrait dégager un EBITDA en baisse d’environ CHF 200 millions par rapport à l’exercice précédent. Parallèlement au recul du chiffre d’affaires lié à la pression sur les prix, Swisscom s’attend à des coûts plus élevés principalement dans le domaine du roaming. En revanche, les économies de coûts d’environ CHF 50 millions et la croissance de Fastweb auront un effet positif sur l’EBITDA. La légère réduction des investissements en Suisse, à plus de CHF 1,7 milliard, aboutira à une baisse globale des investissements à plus de CHF 2,3 mil­liards. Si les objectifs sont atteints, Swisscom envisage de proposer à l’Assemblée générale 2017 le versement d’un dividende ordinaire d’un montant inchangé de CHF 22 par action au titre de l’exercice 2016.