Sommaire

Protection de la jeunesse dans les médias et promotion de la compétence médias

Protection de la jeunesse dans les médias et directives concernant le contenu des médias

Les médias numériques présentent néanmoins aussi des risques pour les enfants et les jeunes, même si ces risques sont souvent ignorés. D’où la volonté de Swisscom d’aider les responsables éducatifs à lutter contre ces risques en proposant aux parents et aux enseignants des informations, des offres et du matériel didactique sous les formes les plus diverses.

La notion de sphère privée joue un rôle primordial en matière de protection de la jeunesse dans les médias. Lorsque les enfants et les adolescents publient des informations personnelles, voire intimes, sur les réseaux sociaux, ils n’ont la plupart du temps pas conscience de la portée de leurs actes. Dans des brochures ou dans le cadre de cours, Swisscom explique ainsi aux participants l’importance de mesures fondamentales destinées à la protection de la sphère privée.

Swisscom soutient les High Principles on Child Protection de l’European Telecommunications Network Operators’ Association (ETNO).

Rappelons que le Code pénal suisse interdit aux prestataires de proposer des contenus de nature pornographique aux personnes de moins de 16 ans. Swisscom applique rigoureusement les dispositions de l’ordonnance sur les services de télécommunication, qui décrivent les possibilités de blocage des services à valeur ajoutée. Elle ne propose donc aucun contenu érotique ni sur son portail d’informations ni dans son offre Video on Demand.

En parallèle, l’«Initiative sectorielle de l’Association Suisse des Télécommunications (asut) pour une meilleure protection de la jeunesse et la promotion de la compétence en matière de médias dans la société» définit depuis 2008 une liste de mesures supplémentaires que Swisscom s’est engagée à respecter. Swisscom propose par exemple des filtres Internet, met en œuvre l’obligation d’informer activement les clients, se montre ouverte au dialogue avec des organisations engagées dans la protection de la jeunesse dans les médias, et a désigné un délégué à la protection de la jeunesse dans les médias.

Une évaluation externe de cette initiative sectorielle à travers le programme «Jeunesse et médias» de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) a toutefois constaté des lacunes dans la mise en œuvre des mesures citées plus haut. Swisscom lui sait gré de cette critique et a immédiatement pris des mesures pour améliorer les secteurs concernés. Elle a ainsi engagé une initiative de formation de grande ampleur qui prépare encore mieux son personnel de vente à répondre aux besoins particuliers des parents inquiets. En 2016, Swisscom présentera, en collaboration avec les cosignataires Sunrise, Salt et upc cablecom, une initiative sectorielle renouvelée. Swisscom salue en outre les efforts de l’asut visant à soutenir encore plus largement l’initiative renouvelée et ainsi à renforcer son importance.

Voir sous www.asut.ch www.bluewin.ch

Swisscom va au-delà des prescriptions légales en matière de protection de la jeunesse:

  • interprétation stricte de la notion de protection en cas d’endettement d’un client mineur
  • absence de contenus érotiques dans l’offre Video on Demand de Swisscom TV et sur le portail d’informations
Voir sous www.bluewin.ch
  • blocage supplémentaire des chaînes au moyen d’un code PIN pour les clients Swisscom TV
  • garantie de la protection de la jeunesse pour la nouvelle fonction TV «Replay»
  • recommandation de limites d’âge selon l’échelle de l’organisme Freiwillige Selbstkontrolle der Filmwirtschaft (FSK) pour toute l’offre Video on Demand
  • prescriptions très sévères à l’intention des fournisseurs tiers de services à valeur ajoutée

L’ordonnance sur les services de télécommunication (OST) impose aux fournisseurs de services de télécommunication de communiquer au moins une fois par an des informations sur l’existence et la gestion des sets de blocage. Ces sets bloquent l’accès aux services à valeur ajoutée payants pour certains raccordements. Swisscom rappelle tous les ans à ses clients, par le biais d’une annexe à la facture, l’existence de ce service gratuit. Elle active automatiquement ces sets pour tous les abonnements souscrits par des mineurs de moins de 16 ans. Le service ne peut être désactivé qu’avec l’approbation des représentants légaux.

Promotion de la compétence en matière de médias

Les mesures prises en faveur de la protection de la jeunesse réduisent de nombreux risques liés à l’utilisation des médias par les enfants et les jeunes. Swisscom considère toutefois la promotion des compétences médias comme le meilleur moyen pour les enfants et les jeunes de réduire les risques. C’est pourquoi elle s’engage depuis de nombreuses années à promouvoir auprès des enfants et des jeunes une utilisation judicieuse et modérée des médias numériques:

  • Cours médias destinés aux parents, aux enseignants et aux élèves: ces cours ont lieu à l’occasion des réunions de parents d’élèves ou de formations continues destinées aux enseignants. Leur objectif est de sensibiliser les participants aux risques et de formuler des recommandations sur l’utilisation des médias en famille et à l’école. En 2015, Swisscom a organisé plus de 1 000 cours au total dans toute la Suisse avec plus de 25 000 participants sur le thème de la compétence médias. Swisscom fait ainsi partie des plus grands prestataires de cours sur les médias en Suisse.
  • Etude JAMES – Jeunes, activités, médias – enquête Suisse: l’étude JAMES analyse l’utilisation des médias par les jeunes âgés de 12 à 19 ans. En 2014, Swisscom a réalisé cette étude pour la troisième fois en coopération avec la Haute école des sciences appliquées de Zurich (Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften, ZHAW). Les enseignements obtenus par JAMES permettent aux scientifiques et aux politiques de tirer des conclusions et de prendre des mesures sur une base scientifique fiable. Swisscom comble ainsi une lacune de longue date dans le domaine de la recherche, d’autant qu’avant 2010, le sujet ne faisait pas l’objet d’études suivies. Une nouvelle enquête est prévue en 2016.

Programme national de promotion des compétences médias

A l’été 2010, le Conseil fédéral a lancé le programme «Jeunesse et médias» visant à améliorer les compétences des enfants et des jeunes en matière de médias. L’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) est responsable de la mise en œuvre du programme, qui s’est achevé fin 2015. Swisscom a été principale partenaire du programme pendant cinq ans. Elle reste convaincue qu’une collaboration de l’économie privée et du secteur public est indispensable en matière de protection de la jeunesse dans les médias.

Cours médias destinés aux parents, aux enseignants et aux élèves

Depuis 2012, Swisscom a sans cesse élargi son offre de cours destinés à promouvoir les compétences médias. Son offre de cours comprend, en plus des séances d’information destinées aux parents et aux enseignants, un cours modulaire destiné aux élèves du secondaire (classes de 7e à 9e), et un module flexible destiné aux élèves du primaire moyen (classes de 4e à 6e). Les enseignants ont le choix entre différents modules consacrés à l’utilisation des médias en général, aux questions juridiques liées à Internet, aux réseaux sociaux, à la navigation sur Internet en sécurité et au cyberharcèlement. Swisscom met un animateur à la disposition de chaque classe participante. L’offre n’a rien perdu de sa popularité en 2015.

Voir sous www.swisscom.ch/​james

Swisscom Academy

Swisscom Academy forme les utilisateurs à l’utilisation de leur téléphone portable et à la navigation sur Internet depuis 2005. Les centres de formation de Berne, Bâle, Lausanne, Lucerne, Genève et Zurich proposent des cours quotidiens. En outre, l’Academy est présente tous les ans sur d’autres sites. En 2015, plus de 12 000 personnes se sont ainsi perfectionnées dans l’utilisation des moyens de communication modernes. Depuis le lancement de Swisscom Academy, près de 334 189 personnes en Suisse ont suivi une formation. Les cours s’adressent à toutes les personnes vivant en Suisse, clientes de Swisscom ou non. Swisscom contribue ainsi largement à combler le fossé numérique entre les générations.

Médiafuté

Depuis plus de deux ans, la plateforme Médiafuté propose aux parents des astuces concrètes et pratiques, par le biais d’histoires tirées du quotidien des familles suisses, qui leur permettant une utilisation compétente des médias numériques dans le cercle familial. Douze familles déjà ont partagé avec un nombre croissant de visiteurs leurs expériences personnelles de la sphère privée, du cyberharcèlement, de la dépendance aux jeux et de l’éducation aux médias. Chaque mois, les visites sur le site de Médiafuté sont automatiquement enregistrées et traitées à des fins statistiques.

Voir sous www.swisscom.ch/​mediafute