Sommaire

Efficacité énergétique: consommation d’énergie et économies d’énergie

La consommation d’énergie, principal facteur d’influence sur l’environnement

Les principaux impacts de Swisscom sur l’environnement sont dus à sa propre consommation d’énergie et aux émissions de CO2 qui en résultent. L’entreprise s’efforce d’accroître son efficacité énergétique et d’utiliser des énergies renouvelables pour limiter l’impact de ses activités sur l’environnement. Outre l’infrastructure réseau décrite dans le rapport financier, Swisscom gère un parc immobilier considérable, soit en tant que propriétaire, soit en régie propre. Ce parc comprend bureaux, bâtiments commerciaux, centraux de raccordement et centres de données. Swisscom ne gère en revanche ni entrepôts ni centres de distribution, mais elle entretient une flotte de véhicules de service et d’utilitaires.

Gestion de l’énergie chez Swisscom

La gestion de l’énergie au sein de Swisscom comprend schématiquement les étapes processuelles suivantes:

  • calcul des besoins en énergie sur une période donnée
  • définition et validation d’objectifs et de mesures en matière d’efficacité énergétiques
  • définition du mix d’énergie, en particulier du mix de courant
  • mise en œuvre de mesures pour accroître l’efficacité énergétique
  • production de courant propre
  • utilisation des rejets de chaleur
  • suivi et reporting
  • développement et commercialisation de produits et de services ICT durables

Consommation de courant issu de sources d’énergie renouvelables et de courant écologique

En 2015, la consommation d’électricité de Swisscom a atteint 434 gigawatts/heures (GWh) contre 408 GWh l’année précédente, ce qui correspond à une augmentation de 6,3%. Les mesures d’efficacité mises en place ont pu en partie équilibrer la plus grande consommation électrique due aux nouvelles extensions de réseau. S’agissant du mix de courant utilisé pour l’infrastructure de réseau et les bâtiments gérés par Swisscom, depuis 2010, la part d’électricité d’origine nucléaire, fossile ou d’origine inconnue fait l’objet d’une compensation, avec des garanties d’origine. Swisscom augmente ainsi la durabilité de son mix de courant. En 2015, comme les années précédentes, l’entreprise a consommé exclusivement du courant issu à 100% d’énergies renouvelables, point certifié par le WWF. Elle a notamment utilisé 18,5 GWh (exercice précédent: 7,5 GWh) de courant écologique «naturemade star» à partir d’énergie solaire (14,5 GWh) et d’énergie éolienne (4 GWh), ce qui fait de Swisscom l’une des plus grandes consommatrices de courant tiré de ces énergies douces en Suisse.

WSGE_DP_GR_Energieverbrauch

Mesures d’efficacité liées à la consommation d’électricité des réseaux

En 2015, Swisscom a poursuivi le projet Mistral, un projet d’économie d’énergie consacré au refroidissement des centraux téléphoniques. Fin 2015, 821 installations de télécommunication étaient refroidies grâce à ce procédé (exercice précédent: 761), soit une augmentation de 7,9%. Swisscom a ainsi clôturé le projet avec succès, et réalise de la sorte une économie annuelle de 47,5 millions de kWh. Mistral se réfère à une méthode de refroidissement utilisant exclusivement l’air extérieur tout au long de l’année. Ce procédé remplace les anciens systèmes de refroidissement à compresseurs, très énergivores, et améliore nettement l’efficacité énergétique. De plus, Mistral permet d’éviter l’utilisation de réfrigérants nocifs pour l’environnement. Un nouveau projet, Mistral Future, lui a déjà succédé. Ce dernier vise à doubler une nouvelle fois l’efficacité énergétique du refroidissement des centraux téléphoniques, en ajustant la quantité d’air et en utilisant de nouvelles technologies. Au cours de l’exercice, Swisscom Suisse a refroidi 121 stations de base de communication mobile supplémentaires par l’air extérieur.

En 2015, la consolidation des plateformes de réseau fixe a permis d’économiser 4,2 millions de kWh supplémentaires. Swisscom a activé une nouvelle fonction sur les installations de téléphonie mobile GSM, qui réduit la puissance d’émission et ainsi la consommation d’électricité en cas de faible trafic d’émission. Il en a résulté une réduction de la consommation d’électricité du réseau GSM de 2,4% en moyenne.

Mesures d’efficacité liées à la consommation d’électricité des centres de calcul

Particulièrement efficace, le centre de calcul de Berne-Wankdorf atteindra un PUE de 1,2 (Power Usage Effectiveness ou indicateur d’efficacité énergétique). Ce coefficient met en relation la consommation électrique totale d’un centre de calcul avec la consommation électrique de ses installations informatiques. La consommation électrique rapportée au PUE du centre de calcul de Berne-Wankdorf est inférieure de 60% à celle des centres de calcul de conception traditionnelle. Au lieu de recourir à des installations de climatisation conventionnelles, gourmandes en énergie, Swisscom fait appel à un nouveau procédé free cooling qui fonctionne par évaporation pendant les journées chaudes de l’été en utilisant de l’eau de pluie. En 2015, la procédure a reçu la distinction «Watt d’Or» de l’Office fédéral de l’énergie, qui récompense les meilleures performances dans le domaine de l’énergie et les projets les plus novateurs en rapport avec l’efficacité. Le deuxième centre de calcul de Zollikofen, également exploité de manière peu énergivore par Swisscom, atteint en moyenne un PUE mesuré de 1,3.

Dans le centre d’exploitation d’Olten-Neuhard, l’utilisation de nouvelles installations de refroidissement moins énergivores va permettre de réduire le PUE à 1,4. Sur l’ensemble de ses centres de calcul, Swisscom atteint un PUE moyen d’environ 1,53. Swisscom opte de plus en plus souvent pour l’utilisation partagée de serveurs dans ses centres de calcul. Cette virtualisation des serveurs permet à Swisscom de réduire son infrastructure IT. En 2015, elle a ainsi pu économiser 7,1 millions de kWh supplémentaires.

Mesures d’efficacité liées à la consommation d’électricité des bâtiments

A l’échelle de toute la Suisse, Facility Management réalise en outre son programme «Pioneer@Swisscom contrôles énergétiques» dans toute l’entreprise. En 2015, ces analyses ont contribué à optimiser les états de fonctionnement de 64 bâtiments. Swisscom a ainsi pu réaliser une économie d’énergie de 478 MWh (exercice précédent: 463 MWh).

Swisscom s’efforce de moderniser les installations d’éclairage inefficaces. Elle réduit de la sorte non seulement sa consommation d’énergie électrique, mais améliore aussi du même coup la qualité de l’éclairage. Swisscom a ainsi optimisé l’éclairage dans deux grands bâtiments administratifs, et a par exemple remplacé l’ensemble de l’éclairage par la technologie LED dans la cafétéria du Business Park Köniz. A elles seules, ces mesures permettent à Swisscom de réaliser une économie annuelle de 15 MWh.

Mesures d’efficacité liées à la consommation de combustibles servant à la production de chaleur et à la réduction des émissions de CO2

Swisscom mesure tous les mois la consommation de mazout, de gaz naturel et de chaleur à distance de ses 61 plus grands bâtiments, qui représentent plus de la moitié de sa surface totale immobilière. La consommation annuelle est ensuite extrapolée à l’ensemble des surfaces.

Au cours de l’exercice sous revue, Swisscom a consommé 170,5 térajoules de combustibles (47,3 GWh contre 47,8 GWh l’année précédente) pour le chauffage des bâtiments. Les modes de chauffage utilisés issus des combustibles fossiles sont le mazout (64%), le gaz naturel (14%) et le chauffage à distance (22%). Au cours des six dernières années, Swisscom a diminué de 29% l’indice de consommation d’énergie pour le chauffage/m2 dans ses bâtiments. Cette baisse s’accompagne d’une réduction des émissions de CO2 impossible à mesurer de façon exacte à cause de la variation annuelle du mix énergétique.

Swisscom a l’intention de continuer de réduire la quantité de chaleur nécessaire au chauffage de ses bâtiments. A cette fin, elle a persévéré au cours de l’exercice dans l’application systématique de mesures contribuant à réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2 relatives au chauffage des bâtiments. Au cours de l’exercice, une surveillance énergétique attentive a permis d’approfondir la base de données nécessaire à une analyse énergétique et a révélé des cas de consommation d’énergie excessive.

En complément, Swisscom a, en 2015, rénové et modernisé plusieurs chauffages en Suisse. En amont, elle a examiné des solutions de remplacement des combustibles fossiles pour la production de chaleur. A partir de la période de chauffe 2015/2016, Swisscom renonce intégralement à l’utilisation de mazout sur quatre sites.

Par ailleurs, en 2015, Swisscom a mis en œuvre 21 projets de construction pertinents sur le plan écologique. Comme en témoigne un formulaire écologique interne, elle économise ainsi 284 MWh d’énergie et réduit les émissions de CO2 de 138 tonnes.

Enfin, les contrôles énergétiques ont contribué à réduire de 74 tonnes les émissions de CO2 (exercice précédent: 78).

Au total, les assainissements et les modernisations permettent à Swisscom d’économiser 854 MWh par an et de réduire de 212 tonnes ses émissions de CO2.

Mesures d’efficacité liées à la consommation de carburant, à la mobilité et à la réduction de CO2

Un service à la clientèle de tout premier ordre et l’extension de l’infrastructure réseau supposent une mobilité complète des collaborateurs. En 2015, les véhicules de la flotte Swisscom au service de la clientèle (c’est-à-dire sans usage privé) ont parcouru au total 59.5 millions de kilomètres, ce qui correspond à une consommation de carburant de 145,3 térajoule (39,9 GWh). La consommation de carburant a diminué de 3.7% par rapport à l’exercice précédent.

Une stratégie d’utilisation novatrice vise à ramener les émissions moyennes de CO2 par véhicule de 150 grammes de CO2/km (2010) à 110 grammes de CO2 par kilomètre parcouru jusqu’à la fin 2015. Fin 2015, l’émission moyenne des véhicules de la flotte Swisscom était de 113 g de CO2 par km, conformément aux informations des fabricants selon le nouveau cycle européen de conduite (NEDC). 97% des véhicules sont classés dans les catégories d’efficacité énergétique A et B. Swisscom gère un parc de 396 (+18,7%) véhicules hybrides, 60 (-9,1%) véhicules roulant au gaz naturel, 15 véhicules électriques (+33,3%) et 33 (-11,4%) vélos électriques. Dans les bâtiments et garages de Swisscom, les véhicules électriques sont tous rechargés avec du courant issu de sources d’énergie renouvelables. En 2015, les collaborateurs de Swisscom ont utilisé 127 521 (+5,2%) billets de train pour leurs déplacements professionnels et acquis 14 880 (+7,5%) abonnements demi-tarif et 3 504 (+4,8%) abonnements généraux.

Accroissement de l’efficacité grâce à des services TIC durables chez Swisscom

Swisscom promeut l’utilisation des services TIC durables non seulement auprès de ses clients, mais aussi en son sein, en utilisant des solutions du même type:

  • Conférences virtuelles: Swisscom a installé Telepresence, la solution de visioconférence plus vraie que nature, sur 18 sites, ainsi que chez Fastweb en Italie.
  • Work Smart: grâce au partage de vidéos et de bureau, les collaborateurs de Swisscom peuvent travailler avec d’autres collaborateurs de façon très simple, et beaucoup d’entre eux peuvent effectuer une partie de leur travail à domicile ou en déplacement. Les plateformes Collaboration offrent en outre un accès très simple aux connaissances. Le lancement de l’initiative Work Smart a permis à Swisscom d’ancrer davantage les nouvelles formes de travail au sein de l’entreprise, et de mettre ses connaissances à la disposition d’autres entreprises. Le guide destiné aux cadres offre aux responsables des indications utiles quant à l’utilisation des nouvelles formes de travail.

Production de notre propre courant

Depuis 2005, Swisscom produit elle-même du courant, y voyant une contribution importante à sa politique énergétique durable. Swisscom construit des installations solaires là où elles se justifient d’un point de vue économique.

En 2015, Swisscom a mis en service huit installations solaires supplémentaires:

  • Sur les stations d’émission: Cardada: 29 kWp; Monte Ceneri: 90 kWp; Pizzo Matro: 110 kWp (canton du Tessin); Savièse: 47 kWp (canton du Valais)
  • Sur les centraux téléphoniques et les bâtiments: Porrentruy: 55 kWp (canton du Jura); Erstfeld: 27 kWp (canton de Uri); Bière: 20 kWp; Bursinel: 20,5 kWp (canton de Vaud)

La puissance cumulée de toutes les installations solaires de Swisscom s’élève à 1 281 kWp, soit +44% par rapport à la puissance de l’année précédente, qui s’élevait à 891 kWp. Swisscom a ainsi dépassé son objectif interne qui consistait à atteindre fin 2015 une puissance installée de 1 MWp d’électricité solaire. Elle entend poursuivre son programme de production d’électricité au cours des prochaines années. L’option d’une installation solaire est désormais envisagée dans le cadre de toutes les rénovations de bâtiments. Swisscom vise ainsi d’ici 2020 une augmentation annuelle de 10% de la puissance installée de ses installations solaires.

Effet total des mesures d’efficacité

En 2015, la consommation d’énergie de Swisscom (électricité, combustibles et carburants) a atteint en Suisse 521 GWh contre 498 GWh l’année précédente. Sans les mesures d’efficacité engagées depuis le 1er janvier 2010, Swisscom consommerait actuellement 149 GWh d’énergie de plus par année.

Utilisation des rejets de chaleur

A Zurich, dans le cadre de deux conventions, Swisscom valorise les rejets de chaleurs de ses bâtiments de Zurich Binz. En 2015, ce sont ainsi 5,95 GWh d’énergie thermique qui ont été injectés sous forme de chaleur à distance dans les communes avoisinantes, contre 5,7 GWh l’année précédente. Cette mesure a permis d’économiser 595 000 litres de mazout (570 000 l’année précédente) et de réduire d’autant les émissions de CO2. Les rejets de chaleur du nouveau centre de calcul du Wankdorf à Berne sont également acheminés vers le circuit de chauffage urbain de la ville de Berne pour chauffer directement des immeubles avoisinants. Cela permet de réduire les émissions de CO2 des logements, bureaux et commerces concernés. Dans le bâtiment d’exploitation de Zurich-Herdern, l’installation d’une nouvelle pompe à chaleur permet de couvrir entièrement le besoin en chauffage de tout le bâtiment, grâce à l’utilisation des rejets de chaleur des locaux d’exploitation. Swisscom réalise ainsi une économie annuelle d’environ 900 tonnes de CO2. Cette économie correspond à 8% de la totalité des émissions de ce gaz produites par Swisscom pour ses besoins de chauffage. Le reste de la chaleur dégagée par le bâtiment est accumulé dans un réseau de chaleur à distance.

Economies d’énergie chez les clients grâce à des terminaux améliorés

Les bilans écologiques dressés par Swisscom au cours des années antérieures font ressortir trois grands facteurs d’influence sur l’environnement des réseaux et des terminaux:

  • La consommation d’énergie des terminaux utilisés par les clients
  • L’énergie utilisée pour la production des terminaux
  • La consommation électrique des éléments de réseau

La consommation d’énergie des terminaux chez les clients s’élève à peu près à 269 000 MWh, chiffre obtenu par extrapolation sur la base des appareils, de la consommation par appareil et des profils d’usage typiques. En ce qui concerne la consommation d’énergie, Swisscom rend ses clients attentifs aux multiples possibilités de la réduire et leur propose par ailleurs des solutions concrètes pour ce faire:

  • Economies d’énergie – c’est si simple: sur l’initiative de l’Office fédéral de l’Energie (OFEN), Swisscom et deux autres prestataires ont fait le choix d’une campagne d’information commune, qui s’est poursuivie en 2015. Cette dernière vise à optimiser la consommation d’énergie à domicile au travers d’un réglage optimal des modems, routeurs et décodeurs TV de la part du client. Swisscom soutient cette campagne en informant ses clients et en expliquant en détail sur son site Internet les paramètres permettant d’optimiser la consommation d’énergie.
  • Swisscom TV 2.0: Swisscom TV 2.0 ne stocke plus les enregistrements sur le décodeur, mais dans le cloud. La box s’affranchit ainsi du disque dur et consomme 36 kWh de moins, soit 40% de moins, que l’ancien modèle. Par ailleurs, Swisscom a largement informé les clients Swisscom TV 2.0 sur la manière de configurer au mieux le décodeur pour l’usage quotidien et pour les vacances. En 2015, le nombre de clients Swisscom TV 2.0 est passé à 810 000. Swisscom TV 2.0 compte ainsi plus de clients que l’offre télévisuelle antérieure. En dépit de la croissance de la clientèle, la consommation d’électricité des clients a chuté.
Voir sous www.swisscom.ch/​economiser-energie
  • Internet-Box: en 2015, Swisscom a lancé – en complément à l’Internet-Box plus – l’Internet-Box Standard et l’Internet-Box light. Les nouvelles Internet-Box offrent également des possibilités d’économiser de l’énergie. Le temporisateur permet par exemple de définir l’intervalle pendant lequel le WLAN, la fonction de stockage centrale ou la téléphonie (DECT) doivent être désactivés. L’Internet-Box permet en outre de réduire le nombre d’appareils du réseau domestique, ce qui abaisse fortement la consommation de courant, car les nouvelles Box remplacent les appareils de connexion qui étaient jusqu’ici nécessaires pour établir une connexion sans fil avec un ordinateur, la télévision et la téléphonie fixe HD.
Voir sous www.swisscom.ch/​economiser-energie
  • Projet de recherche Low Power gateway: les routeurs qui assurent le raccordement à Internet et au réseau téléphonique sont largement répandus dans les foyers suisses. Une nouvelle génération de routeurs économiques en énergie d’une puissance inférieure à deux watts nécessiterait une quantité d’électricité nettement réduite, comme le montre un projet mené par Swisscom. Swisscom s’efforce par conséquent d’améliorer l’efficacité énergétique de ses propres routeurs, et investit à cet effet dans la recherche et le développement. Swisscom se concentre actuellement sur le développement d’un routeur Low Power économique en énergie. Ce dernier ne doit utiliser qu’une très faible partie de l’électricité actuellement consommée. La technologie utilisée en laboratoire s’avère très prometteuse. Swisscom prévoit par conséquent un essai pilote mené en collaboration avec l’Office fédéral de l’énergie. Swisscom décidera ensuite si elle intègre l’innovation dans sa gamme de produits, et le cas échéant à quelle date.
  • Ecomode plus: grâce à Ecomode plus, les téléphones sans fil n’émettent plus qu’un très faible rayonnement. Pratiquement tous les téléphones sans fil vendus par Swisscom sont des modèles Ecomode plus.