Sommaire

Environnement, objectifs et approche de gestion

Parallèlement à sa propre création de valeur d’environ CHF 5 mil­liards par an, Swisscom contribue indirectement mais de manière significative à la compétitivité et à la prospérité de la Suisse, grâce à ses investissements qui profitent à d’autres entreprises sur le territoire suisse.

Durant l’été 2013, le Boston Consulting Group (BCG) a calculé, sur mandat de l’European Telecommunications Network Operators Association (ETNO), l’impact exercé par les investissements des opérateurs de télécommunications sur le produit intérieur brut (PIB) et sur l’emploi, deux des principaux indicateurs de performance macroéconomiques. Le calcul repose sur onze études scientifiques actuelles au total. Cinq d’entre elles analysent l’impact des opérateurs de télécommunications sur le PIB et six l’impact sur l’emploi. En collaboration avec le BCG, Swisscom a appliqué le modèle de calcul et les conclusions des onze études à sa propre situation. Selon les calculs du BCG, l’impact de Swisscom sur l’emploi se réduit d’un facteur 1,8 en raison du haut niveau de salaire en Suisse (la base est le salaire moyen annuel) par rapport aux autres pays.

En 2014 et 2015, Swisscom a investi respectivement CHF 1,75 milliard et CHF 1,82 millard dans l’infrastructure de télécommunication. Entre 2016 et 2020, Swisscom prévoit d’investir encore plusieurs mil­liards de francs en Suisse. Selon le modèle du BCG, de 2014 à 2020, Swisscom contribuera ainsi indirectement au PIB à hauteur de plus de CHF 30 mil­liards sur cette période, parallèlement à sa propre création de valeur d’environ CHF 35 mil­liards (soit CHF 5 mil­liards chaque année pendant sept ans). En outre, Swisscom soutient la création et le maintien de quelque 100 000 emplois.

Le relevé et la mesure de la réalisation des objectifs découlent du processus relatif au plan d’affaires ainsi que des informations sectorielles annuelles et des calculs de création de valeur, tels qu’ils sont publiés dans le rapport annuel. BCG vérifie le modèle de calcul s’il le faut et l’adapte aux dernières connaissances scientifiques.

Le chapitre relatif à la «Suisse interconnectée» du présent rapport sur le développement durable se réfère au chapitre «Modèle commercial et relations avec les clients» du rapport annuel. Celui-ci figure aux pages 46 à 54, qui proposent une description de l’infrastructure du réseau.