Sommaire

Téléchargements

Langue

Fermer

Pas de résultats. Modifiez la clé de recherche.

Résumé

Le chiffre d’affaires net de Swisscom, qui s’établit à CHF 11 643 millions, s’est replié de CHF 35 millions (–0,3%) par rapport à l’exercice précédent. Dans l’activité principale suisse, le chiffre d’affaires a reculé de CHF 105 millions (–1,1%), à CHF 9 440 millions. Tandis que le chiffre d’affaires des services de télécommunication a diminué de CHF 124 millions (–1,8%) en raison de la pression croissante de la concurrence et de la baisse des tarifs d’itinérance, le chiffre d’affaires du secteur des solutions auprès des clients commerciaux a augmenté de CHF 31 millions (+2,9%). Sous l’effet de la saturation du marché, le nombre d’unités génératrices de chiffres d’affaires (RGU) a baissé de 96 000 (–0,8%) et atteint 12,4 millions. Les parts de marché ont toutefois pu être maintenues ou ont même augmenté, comme pour Swisscom TV. Dopé par la croissance de la clientèle, le chiffre d’affaires net de la filiale italienne Fastweb affiche une hausse d’EUR 59 millions (+3,4%) et s’établit à EUR 1 795 millions. En l’espace d’un an, le nombre de clients dans le domaine du haut débit a progressé de 154 000 (+7,0%) et s’élève désormais à 2,4 millions.

Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) a augmenté de CHF 195 millions (+4,8%) et s’établit à CHF 4 293 millions. Hors effets exceptionnelset à taux de change constant, l’EBITDA s’est toutefois contracté de CHF 54 millions (–1,2%). L’EBITDA dans l’activité principale suisse a diminué, sur une base comparable, de CHF 125 millions (–3,2%). Il en a résulté pour Fastweb une croissance corrigée d’EUR 45 millions (+8,0%). Le bénéfice net a bondi de CHF 242 millions (+17,8%) à CHF 1 604 millions principalement en raison d’effets exceptionnels. L’Assemblée générale se verra proposer le versement d’un dividende ordinaire d’un montant inchangé de CHF 22 par action au titre de l’exercice 2016.

Les investissements sont restés à peu près au même niveau que l’exercice précédent avec CHF 2 416 millions (+0,3%). En Suisse, les investissements ont reculé de CHF 48 millions (–2,6%) et s’élèvent désormais à CHF 1 774 millions. Fin 2016, en Suisse, plus de 3,5 millions de logements et de commerces ont été raccordés au très haut débit (plus de 50 Mbit/s). Poursuivant l’extension de ses réseaux haut débit, Fastweb a augmenté d’EUR 40 millions (+7,4%) ses investissements, qui se montent à EUR 581 millions.

L’operating free cash flow s’est replié de CHF 53 millions (–2,9%) pour atteindre CHF 1 791 millions. La cause de ce recul a été essentiellement le paiement de l’amende de CHF 186 millions infligée aux services à haut débit par la Commission de la concurrence dans la procédure en cours. Sans ce paiement, l’operating free cash flow aurait augmenté de CHF 133 millions (+7,2%). L’endettement net a diminué de CHF 196 millions (–2,4%) à CHF 7 846 millions par rapport à fin 2015. Le ratio dettes nettes/résultat d’exploitation EBITDA s’est réduit de 2,0 à 1,8.

Le nombre de collaborateurs de Swisscom a diminué par rapport à l’année dernière de 510 équivalents plein temps (–2,4%), et atteint désormais 21 127 équivalents plein temps. Les effectifs en Suisse ont diminué de 593 équivalents plein temps (–3,1%) et représentent désormais 18 372 équivalents plein temps. La réduction provoquée par des mesures d’efficacité a plus que compensé la création de postes dans le secteur des solutions avec les grands clients et l’embauche de collaborateurs externes. Fastweb a augmenté ses effectifs de 2,8% à 2 468 équivalents plein temps.

Pour 2017, Swisscom table sur un chiffre d’affaires net d’environ CHF 11,6 mil­liards, un EBITDA d’environ CHF 4,2 mil­liards et des investissements d’environ CHF 2,4 mil­liards. Swisscom devrait réaliser un chiffre d’affaires un peu inférieur en raison de la forte concurrence et de la pression sur les prix, tandis que Fastweb devrait générer un chiffre d’affaires en légère hausse. Swisscom sans Fastweb table sur une baisse de l’EBITDA d’environ CHF 100 millions par rapport à l’année précédente. L’EBITDA se réduit en raison de la pression sur les prix et de la baisse du nombre de raccordements de téléphonie fixe. Des coûts plus élevés sont également attendus dans le domaine de l’itinérance. Le programme d’économies aura toutefois une incidence positive sur l’EBITDA. Fastweb table sur un EBITDA légèrement supérieur. Les investissements en Suisse et pour Fastweb devraient rester au même niveau que l’année précédente. Si les objectifs sont atteints, Swisscom envisage de proposer à l’Assemblée générale 2018 le versement d’un dividende attractif d’un montant inchangé de CHF 22 par action au titre de l’exercice 2017.