Sommaire

Téléchargements

Langue

Fermer

Pas de résultats. Modifiez la clé de recherche.

Initiative «Internet à l’école»

Depuis 2002 déjà, Swisscom apporte une contribution significative au paysage de la formation en Suisse, qui a débuté dans le cadre de l’initiative fédérale «L’école sur le net» menée de 2002 à 2007 et se poursuit depuis 2008, par le biais de son initiative «Internet à l’école», conduite en concertation avec les services compétents du secteur public. L’initiative «Internet à l’école» répond aux nouveaux besoins des écoles et des cantons, et élargit ainsi en permanence l’offre. Grâce à elle, toutes les écoles des niveaux obligatoire et post-obligatoire bénéficient d’un accès Internet à haut débit. Depuis des années, l’initiative consiste également à accompagner dans le monde numérique les écoles enfantines qui seront intégrées au cursus scolaire obligatoire dans le cadre du concordat intercantonal HarmoS. Conjointement avec les autorités scolaires, cantonales et fédérales, Swisscom vise à mettre en place une architecture durable et efficace pour l’environnement TIC de formation de demain.

Le nombre d’écoles qui bénéficient du programme «Internet à l’école» a légèrement diminué en 2016 (6 020 écoles). Ce recul s’explique par la consolidation des établissements scolaires qui s’est poursuivie dans bon nombre de localités, souvent sous l’effet de la fusion de communes. Quoi qu’il en soit, la demande des écoles en matière de haut débit a nettement progressé. Pendant l’exercice sous revue, les écoles affiliées ont profité dans une mesure croissante des possibilités qu’offre la numérisation au sein de l’enseignement. Le nombre d’élèves et d’enseignants concernés par l’initiative n’a cependant pas changé.

Mais les charges liées au maintien d’une infrastructure sûre et performante n’ont cessé d’augmenter ces dernières années. En accord avec les cantons, les écoles participent aux coûts des solutions de sécurité telles que pare-feu et filtre de contenu, selon le principe de causalité. Dans le cas d’un raccordement cuivre, les prestations de sécurité s’élèvent par exemple à CHF 780 par an, l’accès Internet étant gratuit.

Pour répondre aux besoins croissants des écoles qui n’ont pas encore la possibilité de profiter du développement de son réseau optique terrestre, Swisscom offre maintenant un raccordement par le réseau mobile. Comme pour les autres raccordements des écoles, ces connexions se laissent intégrer au réseau de formation dont relève l’école et à la solution de sécurité centrale sous-jacente.

Voir sous www.swisscom.ch/​sai
WSGE_DP_GR_Schulen_Kurse
WSGE_2_DP_GR_Schulen_Kurse

Ces dernières années, Swisscom a élargi le réseau tissé avec diverses institutions actives dans le système éducatif, un réseau qui permet à Swisscom d’identifier en temps voulu les besoins des écoles au niveau de l’intégration des TIC. Swisscom entretient ce réseau en cultivant le dialogue et en organisant des manifestations, notamment avec les institutions suivantes:

  • Le serveur de l’éducation educa et le Serveur suisse de l’éducation educanet
  • La Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP)
  • La Fondation suisse pour la formation par l’audiovisuel (FSFA)
  • L’Association faîtière des enseignantes et des enseignants suisses (ECH)
  • Le Syndicat des enseignants romands SER
  • La Conférence intercantonale de l’instruction publique (CIIP)
  • La Worlddidac Association
  • Les hautes écoles pédagogiques

Les Swiss Education Days se sont déroulés du 8 au 10 novembre à Berne. Ils prennent le relais de la Didacta, organisée jusqu’à présent par la Worlddidac Association à un rythme bisannuel à Bâle. Le choix de Berne comme lieu de la manifestation est le fruit de réflexions stratégiques et vise à assurer une plus grande participation romande. Partenaire de ce salon depuis 2006, Swisscom met à disposition, dans le cadre de Swisscom Arena, une plateforme au centre du complexe, plateforme destinée à accueillir les présentations, les débats, les conférences et les shows. C’est là une marque supplémentaire de l’attachement de Swisscom au système éducatif suisse.

Charte relative au sponsoring de la formation

En novembre, à l’occasion des Swiss Education Days, l’Association faîtière des enseignantes et des enseignants suisses (ECH) a présenté la «Charte du sponsoring, du soutien et du financement de l’enseignement public par des prestataires privés». Fruit d’une coopération avec différentes parties prenantes du secteur de l’enseignement, en particulier avec des acteurs du secteur privé, cette charte entend aider les directions des écoles et les enseignants à évaluer les prestations de sponsoring qu’ils acceptent de la part de partenaires du secteur privé. Ainsi, la charte estime qu’il est inadéquat d’utiliser les élèves comme supports publicitaires ou de se servir des données des utilisateurs de manière non transparente ou non conforme aux dispositions légales cantonales. Première signataire de cette charte, Swisscom estime qu’il est tout à fait légitime de gérer la délicate question de la frontière entre secteur public et partenaires ou sponsors du secteur privé en faisant preuve de toute la prudence requise. Elle souhaite aussi donner l’exemple dans ses activités et servir de modèle aux autres entreprises. La visibilité de la marque Swisscom doit surtout servir à identifier la provenance et accroître ainsi la transparence. A aucun moment, Swisscom n’utilise les données recueillies seulement à des fins administratives ou dans le cadre d’activités de sponsoring à d’autres fins. C’est pourquoi elle renonce à toute opération publicitaire agressive dans les écoles et ne fait aucune distinction entre écoles potentiellement intéressantes et écoles inintéressantes.