Sommaire

Téléchargements

Langue

Fermer

Pas de résultats. Modifiez la clé de recherche.

Protection de la jeunesse dans les médias et promotion de la compétence médias

Protection de la jeunesse dans les médias et directives concernant le contenu des médias

Les médias numériques présentent aussi des risques pour les enfants et les jeunes, même si ces risques sont souvent négligés. D’où la volonté de Swisscom d’aider les responsables éducatifs à lutter contre ces risques en proposant aux parents et aux enseignants des informations abondantes, ainsi qu’une vaste palette d’offres et de matériel didactique.

La notion de sphère privée joue un rôle primordial en matière de protection de la jeunesse dans les médias. Lorsque les enfants et les adolescents publient des informations personnelles, voire intimes, sur les réseaux sociaux, ils n’ont la plupart du temps pas conscience de la portée de leurs actes. Dans des brochures ou dans le cadre de cours, Swisscom explique ainsi aux participants l’importance de mesures fondamentales destinées à la protection de la sphère privée. Elle aborde aussi d’autres thématiques comme le harcèlement, l’addiction, la sûreté des mots de passe ou l’attitude à adopter face à des contenus dérangeants.

Swisscom soutient les High Principles on Child Protection de l’European Telecommunications Network Operators’ Association (ETNO).

Rappelons que l’article 197 du Code pénal suisse interdit de montrer des contenus de nature pornographique aux personnes de moins de 16 ans. Cela vaut également pour les prestataires de contenus. Swisscom interprète par ailleurs très strictement les dispositions de l’ordonnance sur les services de télécommunication qui décrivent les possibilités de blocage des services à valeur ajoutée. Elle ne propose donc aucun contenu érotique ni sur son portail d’informations ni dans son offre Video on Demand.

L’initiative sectorielle pour une meilleure protection de la jeunesse et la promotion de la compétence en matière de médias, lancée par l’Association Suisse des Télécommunications (asut), recommande depuis 2008 d’observer une liste de mesures supplémentaires pour la protection de la jeunesse dans les médias en complément aux dispositions légales. En 2016, cette initiative sectorielle a fait l’objet d’une refonte totale. Elle intègre désormais les desiderata du législateur ex ante. Ainsi, les entreprises signataires communiquent encore plus souvent et plus régulièrement avec leurs clients au sujet de mesures pertinentes dans l’éducation aux médias. L’initiative sectorielle renforce le rôle du délégué à la protection de la jeunesse dans les médias, désormais surveillé par une instance externe.

Voir sous www.asut.ch

Swisscom va au-delà des prescriptions légales en matière de protection de la jeunesse:

  • Interprétation stricte de la notion de protection en cas d’endettement d’un client mineur
  • Absence de contenus érotiques dans l’offre Video on Demand de Swisscom TV et sur le portail d’informations
Voir sous www.bluewin.ch
  • Blocage supplémentaire des chaînes au moyen d’un code PIN pour les clients Swisscom TV
  • Garantie de la protection de la jeunesse pour la fonction TV «Replay»
  • recommandation de limites d’âge selon l’échelle de l’organisme FSK pour toute l’offre Video on Demand
  • Prescriptions très strictes à l’intention des fournisseurs tiers de services à valeur ajoutée
  • Animation d’un dialogue nourri et direct au sein des médias sociaux et de la presse de la part du délégué à la protection de la jeunesse dans les médias

Promotion de la compétence en matière de médias

Les mesures prises en faveur de la protection de la jeunesse réduisent de nombreux risques liés à l’utilisation des médias par les enfants et les jeunes. Swisscom considère toutefois la promotion de la compétence en matière de médias comme le meilleur moyen pour les enfants et les jeunes de réduire les risques. C’est pourquoi elle s’engage depuis de nombreuses années à promouvoir auprès des enfants et des jeunes une utilisation judicieuse et modérée des médias numériques:

  • Cours médias destinés aux parents, aux enseignants et aux élèves: ces cours ont lieu à l’occasion des réunions de parents d’élèves ou de formations continues destinées aux enseignants. Leur objectif est de sensibiliser les participants aux risques et de formuler des recommandations sur l’utilisation des médias en famille et à l’école. En 2016, Swisscom a organisé plus de 1 000 cours au total dans toute la Suisse avec pas loin de 30 000 participants sur le thème de la compétence en matière de médias. Ce qui fait de Swisscom le plus grand prestataire de formation dans ce domaine en Suisse.
Voir sous www.swisscom.ch/​coursmedias
  • A l’automne 2016, Swisscom a d’ailleurs lancé une offre qui permet aux parents de prendre conseil sur l’usage des médias directement chez eux à la maison. Des «Swisscom Friends» ont reçu une formation pour répondre sur place aux questions de parents inquiets sur le sujet. Les Swisscom Friends sont des volontaires rémunérés directement par le client.
Voir sous www.swisscomfriends.ch/​media
  • En vue de l’introduction prochaine du Lehrplan 21 dans certains cantons alémaniques, elle a refondu son offre à l’intention des élèves en l’adaptant aux exigences du programme scolaire axé sur les compétences. Par ailleurs, Swisscom prend davantage en compte le fait que l’utilisation des médias par les jeunes a évolué très rapidement ces dernières années. C’est pourquoi elle a lancé des offres spécifiques pour les troisième et quatrième primaires, pour les cinquième et sixième primaires de même que pour le cycle secondaire (niveau sept à neuf). Les premières réactions des enseignants et des écoles confortent Swisscom dans son engagement.
  • Etude JAMES – Jeunes, activités, médias – enquête Suisse: l’étude JAMES analyse l’utilisation des médias par les jeunes âgés de 12 à 19 ans. En 2016, Swisscom a réalisé cette étude pour la quatrième fois en coopération avec la Haute école des sciences appliquées de Zurich (Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften, ZHAW). Les résultats de l’étude JAMES permettent aux scientifiques et aux politiques de tirer des conclusions et de prendre des mesures sur une base scientifique fiable. Swisscom comble ainsi une lacune de longue date dans le domaine de la recherche, d’autant qu’avant 2010, le sujet ne faisait pas l’objet d’études suivies. Une nouvelle enquête est prévue en 2018.
Voir sous www.swisscom.ch/​james
  • Médiafuté: la plateforme de conseil pour les parents est en ligne depuis 2013. Elle brosse le tableau de vraies familles et de leurs difficultés à inciter leurs enfants et les jeunes à adopter un usage judicieux des médias. Bon nombre de familles ont partagé entre-temps avec un nombre croissant de visiteurs les expériences qu’elles ont faites dans le domaine de la sphère privée, le cyberharcèlement, la dépendance aux jeux et l’éducation aux médias. En 2016, quelque 40 000 internautes se sont rendus sur la plateforme. Ce chiffre ne répond pas encore entièrement aux attentes, mais le nombre de visiteurs du site ne cesse de croître.
Voir sous www.mediafute.ch

Swisscom Academy

Swisscom Academy forme les utilisateurs à l’utilisation de leur téléphone portable et à la navigation sur Internet depuis 2005. Les centres de formation de Berne, Bâle, Lausanne, Lucerne, Genève et Zurich proposent des cours quotidiens. En outre, l’Academy est présente tous les ans sur de nouveaux sites, de manière itinérante. En 2016, plus de 15 000 personnes se sont ainsi perfectionnées dans l’utilisation des moyens de communication modernes. Depuis le lancement de Swisscom Academy, 300 000 personnes en Suisse ont suivi une formation. Les cours s’adressent à toutes les personnes vivant en Suisse, clientes de Swisscom ou non. Swisscom contribue ainsi largement à combler le fossé numérique entre les générations.

D’autres plateformes pour la compétence en matière de médias

Par ailleurs, les mesures suivantes contribuent, dans une moindre ampleur, à un usage sain et responsable des médias:

  • Offres pour les clients: Internet Security, abonnement enfants «Natel easy start», emploi d’un code confidentiel pour bloquer des chaînes et les offres de VoD sur Swisscom TV, promotion de l’application (Offtime)
  • Mesures de communication et d’information: publication d’articles dans des magazines spécialisés («Educateur», magazine pour les parents «Fritz und Fränzi», «Bildung Schweiz»), présence dans les médias sociaux du délégué à la protection de la jeunesse dans les médias (Twitter, Facebook), travail avec les médias au sujet de la «Journée de l’attention» du 20 mai 2016