Sommaire

Téléchargements

Langue

Fermer

Pas de résultats. Modifiez la clé de recherche.

Les émissions de CO2 de Swisscom

Swisscom tient un inventaire des gaz à effet de serre, publie ses émissions conformément à des normes reconnues (ISO 14064) et confie leur vérification à des instances externes. Elle catégorise ses émissions de CO2, au sens de la définition du protocole des gaz à effet de serre, selon les champs d’application 1 ­(émissions directes issues de la combustion d’énergies fossiles pour le chauffage et la mobilité ou issues des fluides frigorigènes), 2 (émissions provoquées indirectement par la consommation électrique) et 3 (toutes les autres émissions de CO2 indirectes, par exemple dans la chaîne d’approvisionnement).

WSGE_DP_GR_CO2Emissionen

Bilan CO2 et champs d’application 1, 2 et 3 du protocole des gaz à effet de serre (GES):

  • Emissions de champ d’application 1: en 2016, la consommation directe d’énergies fossiles a représenté 15% de la consommation d’énergie directe totale de Swisscom (exercice précédent: 17%). Les émissions de CO2 de champ d’application 1 issues des combustibles fossiles ont diminué de 22,0% depuis le 1er janvier 2010 et se sont élevées en 2016 à 19 837 tonnes de CO2éq sans correction climatique. Les carburants ont représenté 55% de la consommation et les combustibles 45%. Les émissions issues des réfrigérants prises en compte dans le champ d’appli­cation 1 ont par ailleurs atteint 220 tonnes (exercice précédent: 503 tonnes). Swisscom ne comptabilise pas les émissions liées aux pertes de SF6 des transformateurs et stations électriques, car elle ne contrôle pas ces installations.
  • Emissions de champ d’application 2: Swisscom présente désormais ses émissions de champ d’application 2 avant et après compensation. Les émissions CO2 résultant de la consommation d’électricité avant compensation se sont élevées en 2016 à 9 576 tonnes de CO2 éq. (approche «location based») et à 0 tonne de CO2 éq. après compensation avec les instruments du marché (c’est-à-dire des certificats, approche «market based»). D’après le champ d’application 2, la consommation de courant n’a donc entraîné aucune émission de CO2 pour Swisscom en 2016, contrairement au chauffage à distance où la part des émissions représente 826 tonnes de CO2 éq.
  • Emissions de champ d’application 3: Swisscom a déterminé ses émissions de gaz à effet de serre à l’aune de presque toutes les catégories de champ d’application 3 (1, 2 et 4 Chaîne d’approvisionnement, 3 Mise à disposition d’énergies, 5 Elimination des déchets, 6 Voyage d’affaires, 7 Trafic pendulaire, 8 Surfaces de vente louées, 9 Transport jusqu’au client, 11 Utilisation des produits, 12 Elimination des terminaux, 15 Investissements). Sont restées exclues les catégories suivantes: Processing of sold products (catégorie 10), Downstream leased assets (catégorie 13) et Franchises (catégorie 14). Elles n’étaient pas applicables, car Swisscom n’a fabriqué aucun produit, exploité aucun centre de distribution (downstream leased assets) et n’a géré aucune franchise en 2016. Les émissions d’équivalent de CO2 conformément au champ d’application 3 se sont montées à 439 791 tonnes (contre 437 516 tonnes l’exercice précédent).

Swisscom publie un Rapport climatique et le fait vérifier, de même que l’inventaire des gaz à effet de serre correspondant, par un organe externe. Le rapport suit la structure de la norme ISO 14064. Il ne fait pas seulement état des émissions de CO2, mais présente également l’impact des mesures de réduction réalisées au sein de l’entreprise. Ce rapport détermine en outre le niveau des émissions de CO2 que les clients commerciaux et les clients privés peuvent éviter en faisant appel à des services TIC durables, certifiés par la fondation myclimate. Enfin, le Rapport climatique dresse aussi un bilan des émissions et économies de CO2 des clients. Le ratio des économies des clients par rapport aux émissions est légèrement meilleur que l’année dernière (0,81) puisqu’il atteint 0,99 fin 2016.

Voir sous www.cdp.net

Par ailleurs, Swisscom participe chaque année au Carbon Disclosure Project (CDP). Les informations enregistrées par le CDP sur les émissions et l’engagement de Swisscom en faveur de la protection climatique sont disponibles sur la plateforme CDP. En 2016, Swisscom est restée sur la liste A et dans le Carbon Disclosure Leadership Index (CDLI).

Voir sous www.swisscom.ch/​GRI-2016