Sommaire

Téléchargements

Langue

Fermer

Pas de résultats. Modifiez la clé de recherche.

Acteur du débat public

En sa qualité d’entreprise citoyenne consciente de ses responsabilités, Swisscom a pris une part active, durant l’exercice sous revue, aux débats publics portant notamment sur les thématiques suivantes:

  • Politique de formation: Swisscom soutient des postes de formation TIC, promeut la Suisse comme place des TIC, assiste les écoles dans la protection de la jeunesse dans les médias et développe le projet «Internet à l’école». Elle soutient aussi l’initiative «digitalswitzerland», qui a notamment organisé la Journée du digital 2018.
  • Numérisation: en optant pour le tout IP, Swisscom crée les conditions techniques nécessaires à la numérisation des communications et à la compétitivité de l’économie suisse. Le tout IP transfère tous les services, tels que la téléphonie vocale, la TV, Internet et les données, sur la seule technologie IP.
  • Extension du haut débit: d’ici fin 2021, la majorité des habitants de Suisse doivent bénéficier de bandes passantes plus élevées. Swisscom donne ainsi une solide assise à la numérisation et au maintien de la place économique suisse.
  • Service universel: Swisscom a été retenue par la ComCom pour être le seul prestataire de la concession de service universel. La nouvelle concession est entrée en vigueur au 1er janvier 2018 et prendra fin au 31 décembre 2022. Le Conseil fédéral a décidé, dans le cadre de l’alimentation primaire, de relever la vitesse de communication minimale pour l’accès à Internet de 2 Mbit/s jusqu’à présent à 3 Mbit/s au 1er janvier 2018. Swisscom étend en outre les prestations de service universel destinées aux personnes handicapées.
  • Convivialité: Swisscom améliore sans cesse ses systèmes d’information destinés aux clients, notamment au travers de prestations de service telles que «Swisscom Cockpit» à l’intention des clients de Swisscom séjournant à l’étranger.
  • Développement durable: Swisscom travaille sur différents projets dans le domaine de la transition énergétique, notamment l’initiative Work Smart et le produit tiko.

Le lancement de la 5G, la cinquième génération de réseaux mobiles, est un thème central de 2018 et des années à venir pour Swisscom. La 5G rend techniquement possible les smart cities, les usines en réseau et les maisons intelligentes, combine différentes technologies et constitue la base d’une Suisse numérique. Afin que la Suisse reste un précurseur dans l’utilisation des nouvelles technologies, une adaptation (au sens d’un assouplissement) des conditions-cadres telles que le rayonnement non ionisant (ORNI), les méthodes d’évaluation et les prescriptions légales en matière de construction s’impose. Swisscom présente ces requêtes au monde politique et aux autorités, de manière directe et via l’association professionnelle asut. L’administration a prévu une petite révision de l’ordonnance au printemps 2019. A cet égard, l’attribution début 2019 des nouvelles fréquences nécessaires au déploiement des réseaux 5G revêt aussi une grande importance pour l’opérateur, Swisscom interviendra en qualité d’enchérisseuse dans la vente aux enchères prévue à cet effet. Swisscom souhaite que les fréquences acquises puissent ensuite être rapidement utilisées.

Au cours de l’exercice sous revue, et comme dans le précédent, Swisscom a également donné son avis dans le cadre de nombreuses consultations au niveau fédéral. Elle a notamment remis son avis dans le cadre de la consultation sur la nouvelle loi sur les médias électroniques. Celle-ci est appelée à remplacer l’actuelle loi fédérale sur la radio et la télévision (LRTV). Swisscom salue l’orientation générale de la révision.

Elle a participé à des consultations techniques spécialisés des commissions parlementaires consultatives, notamment dans le cadre de la révision de la loi fédérale sur les marchés publics (LMP) ou de la révision de la loi sur les télécommunications (LTC). Elle s’est par ailleurs exprimée lors de la Conférence des chefs des départements cantonaux de l’économie publique (CDEP) au sujet de l’extension du réseau de fibre optique dans les cantons.

Dans sa prise de position, Swisscom défend les principes d’autorégulation et de concurrence sur un marché libre. Les nombreuses nouvelles offres attrayantes commercialisées et les investissements élevés réalisés au cours de l’exercice sous revue dans l’extension du réseau viennent appuyer ce principe.

Voir sous www.admin.ch

Swisscom prône, dans le cadre de la défense des intérêts, une approche tournée vers les solutions, en tenant compte de l’intérêt public et des intérêts de l’entreprise. Elle adopte des positions qui se fondent sur des données claires. Swisscom tient particulièrement à entretenir des relations transparentes et empreintes de confiance avec le monde politique, les autorités et la société. Via sa participation aux manifestations et aux auditions publiques ainsi que ses prises de position écrites, Swisscom prend part au débat politique. Compte tenu de sa directive anti-corruption et conformément aux codes d’éthique applicables (code de Lisbonne et code de conduite de la Société Suisse de Public Affairs SSPA), Swisscom rejette toute pratique douteuse d’un point de vue juridique ou éthique visant à influencer des leaders d’opinion et des décideurs. Enfin, Swisscom est neutre sur le plan politique et religieux et n’apporte aucune aide financière aux partis, leaders d’opinion ni décideurs.