Sommaire

Téléchargements

Langue

Fermer

Pas de résultats. Modifiez la clé de recherche.

Résumé

En mio. CHF ou comme indiqué   2018   2017   Variation
Chiffre d’affaires net 1   11 714   11 662   0,4%
Résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) 1   4 213   4 295   –1,9%
EBITDA en % du chiffre d'affaires net   36,0   36,8    
Résultat d’exploitation (EBIT)   2 069   2 131   –2,9%
Bénéfice net   1 521   1 568   –3,0%
Bénéfice par action (en CHF)   29,48   30,31   –2,7%
Operating free cash flow   1 745   2 159   –19,2%
Investissements en immobilisations corporelles et immobilisations incorporelles   2 404   2 378   1,1%
Dette nette à la clôture de l'exercice   7 393   7 447   –0,7%
Effectif à la clôture de l'exercice en équivalents plein temps   19 845   20 506   –3,2%
1 Depuis le 1er janvier 2018, Swisscom applique la norme IFRS 15 «Produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec des clients». Les chiffres de l’exercice précédent n’ont pas été adaptés. Sans l’application de cette norme IFRS 15, le chiffre d'affaires net pour 2018 afficherait une baisse de CHF 5 mio. et l’EBITDA une hausse de CHF 43 mio.

Le chiffre d’affaires net de Swisscom a progressé de 0,4% à CHF 11 714 mio., mais affiche un recul de 0,3% à taux de change constants. Dans l’activité principale en Suisse, le chiffre d’affaires a diminué de 2,7%, soit de CHF 241 mio. à CHF 8 817 mio., en raison de la vive concurrence et de la saturation progressive du marché. Le chiffre d’affaires provenant des services de télécommunication s’est tassé de 3,7%, soit de CHF 242 mio., ce qui s’explique par la pression exercée sur les prix et par la baisse du chiffre d’affaires généré par la téléphonie fixe. Le nombre d’unités génératrices de chiffres d’affaires (RGU) a diminué de 2,3% à 11,9 mio. par rapport à l’exercice précédent. Fastweb, la filiale italienne de Swisscom, a réalisé un chiffre d’affaires élevé et voit sa clientèle progresser. Le chiffre d’affaires de Fastweb s’est accru d’EUR 160 mio. (+8,2%) à EUR 2 104 mio. Le nombre des clients haut débit s’est étoffé de 96 000 (+3,9%) pour atteindre 2,55 mio., et celui des raccordements mobiles a bondi de 367 000, soit de 34,5% à 1,43 mio.

Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) s’est replié de 1,9% à CHF 4 213 mio. Lors de l’exercice précédent, le résultat avait été influencé par des effets exceptionnels. En 2017, l’EBITDA incluait, pour Fastweb, des revenus uniques issus de litiges, d’un montant de CHF 102 mio. et, pour les activités suisses, des charges nettes pour la réduction de postes, à hauteur de CHF 61 mio. En 2018, l’évolution de l’EBITDA par rapport à l’exercice précédent reflète en outre l’adoption de nouvelles prescriptions comptables applicables aux contrats de clients (IFRS 15). Sur une base comparable, l’EBITDA généré par l’activité principale en Suisse a diminué de CHF 137 mio. (–3,9%). Le recul du chiffre d’affaires a pu toutefois être partiellement compensé par les économies réalisées sur les coûts indirects. En monnaie locale et sur une base comparable, l’EBITDA de Fastweb s’est accru de 5,6% en raison de la progression du chiffre d’affaires.

Le résultat opérationnel consolidé (EBIT) s’est contracté de CHF 62 mio. (–2,9%) à CHF 2 069 mio. et le bénéfice net a fléchi de CHF 47 mio. (–3,0%) pour s’établir à CHF 1 521 mio. L’entreprise proposera à l’Assemblée générale le versement d’un dividende inchangé de CHF 22 par action au titre de l’exercice 2018.

Les investissements ont augmenté de CHF 26 mio. (+1,1%) pour atteindre CHF 2 404 mio. L’extension du réseau haut débit se poursuit. En Suisse, les investissements consacrés à l’extension des réseaux haut débit sont restés soutenus. Toutefois, en raison de la baisse des autres investissements, les investissements en Suisse ont diminué dans l’ensemble de CHF 33 mio. (–2,0%) à CHF 1 645 mio. Côté Fastweb, les investissements ont augmenté d’EUR 35 mio. (+5,6%) à EUR 657 mio., augmentation principalement imputable à l’acquisition de fréquences de téléphonie mobile.

L’operating free cash flow a chuté de CHF 414 mio. (–19,2%) pour s’établir à CHF 1 745 mio. Un recul essentiellement dû à l’actif circulant net, qui a connu une évolution négative, contrairement à l’exercice précédent. L’endettement net s’établit à CHF 7 393 mio., ce qui correspond à une diminution de CHF 54 mio. par rapport à fin 2017. Le rapport endettement net/EBITDA s’est néanmoins accru, passant de 1,7 à 1,8.

Le nombre de collaborateurs a baissé de 661 équivalents plein temps (–3,2%) par rapport à l’exercice précédent et s’élève désormais à 19 845 équivalents plein temps. En Suisse, les effectifs ont diminué de 541 équivalents plein temps (–3,1%) suite au recul de l’activité de base et atteignent 17 147 postes à plein temps. Plus de la moitié de cette réduction de postes a pu être absorbée par la fluctuation naturelle et une gestion des postes vacants.

Pour 2019, Swisscom prévoit un chiffre d’affaires net d’environ CHF 11,4 mrd, un EBITDA de plus de CHF 4,3 mrd et des investissements de quelque CHF 2,3 mrd. Si ces objectifs sont atteints, l’entreprise envisage de proposer à nouveau à l’Assemblée générale 2020 de verser un dividende inchangé, de CHF 22 par action, au titre de l’exercice 2019.