Sommaire

Téléchargements

Fermer

Swisscom Suisse

En mio. CHF ou comme indiqué   2019   2018   Variation
             
Chiffre d'affaires net et résultats
Services de télécom­mu­ni­ca­tions   5 932   6 222   –4,7%
Services de so­lu­tions   1 021   1 027   –0,6%
Marchandises   808   718   12,5%
Wholesale   643   566   13,6%
Autres chiffres d'affaires   80   202   –60,4%
Chiffre d’af­faires avec clients externes   8 484   8 735   –2,9%
Chiffre d’af­faires inter-secteurs   79   71   11,3%
Chiffre d’af­faires net   8 563   8 806   –2,8%
Charges di­rectes   (1 897)   (1 971)   –3,8%
Charges indi­rectes   (3 175)   (3 259)   –2,6%
Charges sectorielles   (5 072)   (5 230)   –3,0%
Résultat sectoriel avant amortissements (EBITDA)   3 491   3 576   –2,4%
Marge en % du chiffre d’af­faires net   40,8   40,6    
Charge de location   (226)   (221) 1   2,3%
Amor­tis­se­ments   (1 515)   (1 471)   3,0%
Résultat sectoriel   1 750   1 884   –7,1%
             
Données opé­ra­tion­nelles à la date de clôture en milliers
Raccordements téléphoniques réseau fixe   1 594   1 788   –10,9%
Raccordements à haut débit Retail   2 033   2 033   0,0%
Raccordements Swisscom TV   1 555   1 519   2,4%
Raccordements mobiles   6 333   6 370   –0,6%
Unités génératrices de chiffres d'affaires (RGU)   11 515   11 710   –1,7%
Raccordements à haut débit Wholesale   515   481   7,1%
             
Investissements et l'effectif du personnel
Investissements   1 761   1 620   8,7%
Effectif à la clôture de l'exercice en équi­va­lents plein temps   13 979   14 448   –3,2%
1 Comprend la charge au titre des contrats de location simple et de location-fi­nan­ce­ment selon IAS 17.

Le chiffre d’af­faires net de Swisscom Suisse s’est tassé de CHF 243 mio. (–2,8%) pour s’établir à CHF 8 563 mio., en raison de la pression conti­nue sur les prix et du recul des rac­cor­de­ments de té­lé­pho­nie fixe. Le chiffre d’af­faires réalisé avec les ser­vices de télécom­mu­ni­ca­tion a fléchi de CHF 290 mio. (–4,7%) à CHF 5 932 mio. Cette baisse est imputable pour CHF 178 mio. (–3,4%) au secteur Clients privés et pour CHF 112 mio. (–10,9%) au secteur Enterprise Customers. Au sein d’Enterprise Customers, le chiffre d’af­faires du secteur des so­lu­tions est demeuré pra­ti­que­ment stable (–0,6%). Le repli induit par la pression sur les prix et la baisse des volumes dans les secteurs Work­place et Banking a été pra­ti­que­ment compensé par la crois­sance des secteurs Cloud et Security. Les prises de com­mande s’élevaient en 2019 à près de CHF 3,1 mrd. Au sein de Wholesale, le chiffre d’af­faires a pro­gressé en raison de la demande accrue de rac­cor­de­ments à haut débit, de la hausse du nombre de clients sur le réseau mobile et de l’aug­men­ta­tion des volumes de Inbound Roaming.

Le nombre d’unités génératrices de chiffre d’af­faires a diminué de 1,7% (–0,2 mio.) pour atteindre 11,5 mio., prin­ci­pa­le­ment en raison du recul de la té­lé­pho­nie fixe. Le nombre de rac­cor­de­ments au réseau de té­lé­pho­nie fixe a chuté de 194 000 (–10,9%) à 1,6 mio. Dans le marché saturé des télécom­mu­ni­ca­tions mobiles, le nombre d’usagers est resté pra­ti­que­ment stable à 6,33 mio. (–0,6%). Le nombre des rac­cor­de­ments Prepaid a diminué de 7,8% à 1,56 mio., celui des rac­cor­de­ments Postpaid a, à l’inverse, augmenté de 2,0%, pour atteindre au total 4,77 mio. Les marchés du haut débit et de la té­lé­vi­sion sont eux aussi saturés. Le nombre des clients TV a toutefois pro­gressé de 2,4% et atteint 1,56 mio. Le nombre des rac­cor­de­ments à haut débit est resté stable à 2,03 mio. Le nombre des clients inOne ne cesse d’aug­men­ter. En 2019, le nombre des clients inOne a pro­gressé de 0,4 mio. pour atteindre 2,8 mio. Ils utilisent 5,4 mio. de pro­duits, soit une hausse de 0,9 mio. en l’espace d’une année. L’offre de com­mu­ni­ca­tion mobile inOne Mobile lancée en février 2019, qui intègre l’itinérance (voix et don­nées) en Europe dans la redevance de base, comptait 1,15 mio. de clients à la fin 2019.

Les charges sectorielles se sont tassées de CHF 158 mio. (–3,0%) pour s’établir à CHF 5 072 mio. Les charges di­rectes ont diminué de CHF 74 mio. (–3,8%) à CHF 1 897 mio. La baisse des coûts d’acquisition et de fidélisation de la clien­tèle s’est opposée à la hausse des coûts relatifs à l’achat de pres­ta­tions de service et de mar­chan­dises. Les coûts indirects ont diminué de CHF 84 mio. (–2,6%) à CHF 3 175 mio. Ajustée des provisions pour ré­duc­tions de postes de CHF 62 mio., la diminution s’élève à CHF 146 mio. (–4,5%). Elle découle prin­ci­pa­le­ment de la baisse des effectifs, du recul des coûts liés aux col­la­bo­ra­teurs extérieurs et du repli des coûts d’ex­ploi­ta­tion des systèmes in­for­ma­tiques. Les gains d’efficacité ont permis de diminuer les effectifs de 469 équi­va­lents plein temps (–3,2%). Ils s’élèvent désormais à 13 979. Le résultat sectoriel avant amortissements s’est replié d’EUR 85 mio. (–2,4%), pour s’établir à EUR 3 491 mio. Le recul résultant de la baisse du chiffre d’af­faires a été en majeure partie compensé par les mesures de ré­duc­tion des coûts en cours. Les in­ves­tis­se­ments ont augmenté du fait des dépenses d’acquisition de fré­quences de com­mu­ni­ca­tion mobile de CHF 141 mio. (–8,7%) à CHF 1 761 mio. Les in­ves­tis­se­ments consentis pour le dé­ve­lop­pe­ment des réseaux haut débit sont restés à un niveau élevé. Fin 2019, environ 74% des logements et com­merces de Suisse étaient raccordés au très haut débit (plus de 80 Mbit/s). 47% des logements et com­merces bénéficient de connexions rapides de plus de 200 Mbit/s.