Sommaire

Téléchargements

Langue

Fermer

Pas de résultats. Modifiez la clé de recherche.

Bilan CO2

Swisscom tient un inventaire des gaz à effet de serre, publie ses émissions conformément à des normes reconnues (ISO 14064) dans un rapport climatique et confie leur vérification à des instances externes. Elle catégorise ses émissions de CO2, au sens de la définition du protocole des gaz à effet de serre, selon les champs d’application 1 (émissions directes issues de la combustion d’énergies fossiles pour le chauffage et la mobilité ou issues des fluides frigorigènes), 2 (émissions provoquées indirectement par la consommation électrique) et 3 (toutes les autres émissions de CO2 indirectes, par exemple dans la chaîne d’approvisionnement).

  • Emissions de champ d’application 1: En 2018, la consommation directe d’énergies fossiles représentait 11% de la consommation d’énergie directe totale de Swisscom (exercice précédent 13%). Les émissions d’équivalent-CO2 de champ d’application 1 générées par des source d’énergie fossiles ont diminué continuellement depuis le 1er janvier 2010 et s’élevaient en 2018 à 16 171 tonnes de CO2 hors correction climatique. 59% sont à mettre sur le compte des carburants et 41% sur celui des combustibles. De plus, les émissions de champ 1 issues des fluides frigorigènes prises en considération représentent 118 tonnes (exercice précédent 352 tonnes). Swisscom ne comptabilise pas les émissions liées aux pertes de SF6 des transformateurs et stations électriques, car elle ne contrôle pas ces installations. La réduction des émissions directes (champ 1) résulte des optimisations des bâtiments et du remplacement des combustibles fossiles par des pompes à chaleur, la biomasse et l’utilisation renforcée des rejets de chaleur.
WSGE_DP_GR_CO2Emissionen
  • Emissions de champ d’application 2: Swisscom présente désormais ses émissions de champ d’application 2 avant et après compensation. En 2018, les émissions d’équivalent-CO2 issues de la consommation d’électricité avant compensation s’élevaient à 58 168 tonnes d’équivalent-CO2(approche géolocalisée) et à 0 tonnes d’équivalent-CO2après compensation avec des instruments de marché (c’est-à-dire certificats; approche basée sur le marché). Selon le champ d’application 2, Swisscom n’a par conséquent pas généré d’émissions de CO2 provenant de la consommation d’électricité en 2018, mais une part de 1 052 tonnes d’équivalents CO2 au titre de la chaleur à distance. Les émissions selon le champ d’application 2 ne sont dues qu’au chauffage à distance pour lequel un plan de compensation est en cours de développement.
  • Emissions de champ d’application 3: Swisscom a déterminé ses émissions de gaz à effet de serre à l’aune des catégories de champ d’application 3. Sont restées exclues les catégories suivantes: la fabrication de produits (catégorie 10), les «downstream leased assets» (catégorie 13) et les franchises (catégorie 14). Elles ne sont pas applicables, car Swisscom n’a fabriqué aucun produit ni exploité de centre de distribution («downstream leased assets») et n’a tenu aucune franchise en 2018. Les émissions d’équivalent-CO2 résultant du champ d’application 3 s’élevaient à 425 093 tonnes (exercice précédent 386 265 tonnes). Les émissions d’équivalent-CO2 dans la chaîne d’approvisionnement des catégories «Marchandises achetées» (catégorie 1), «Biens d’équipement» (catégorie 2) et «Transport et Distribution aux centrales de distribution» (catégorie 4) ont atteint 333 300 tonnes en 2018, formant ainsi la majeure partie des émissions du champ d’application 3. Les émissions indirectes du champ d’application 3 sont plus difficiles à contrôler. L’augmentation de ces émissions résulte de la légère hausse du volume d’achat d’appareils et d’équipements. D’autre part, il a été constaté que de nouveaux fournisseurs ou des fournisseurs nouvellement inclus dans les estimations présentaient une forte intensité de CO2. Fastweb est enregistrée dans la catégorie 15 (4 943 tonnes de CO2, et n’est pas prise en compte dans le calcul des objectifs 2:1).

Le rapport climatique ne fait pas seulement état des émissions de CO2, mais présente également l’impact des mesures de réduction opérées au sein de l’entreprise ainsi que la réalisation des objectifs. Ce rapport détermine en outre le niveau des émissions de CO2 que les clients commerciaux et les clients privés peuvent éviter en faisant appel à des services TIC durables d’un partenaire externe, certifiés par la fondation myclimate. Enfin, le rapport climatique dresse aussi un bilan des émissions et économies de CO2 des clients.

Par ailleurs, Swisscom participe chaque année au Carbon Disclosure Project (CDP). Les informations enregistrées par le CDP sur les émissions et l’engagement de Swisscom en faveur de la protection climatique sont disponibles sur la plateforme CDP. En 2018, Swisscom faisait encore partie de la liste A Supplier et Climate (A-) et du Carbon Disclosure Leadership Index (CDLI).

Voir sous www.cdp.net