Sommaire

Téléchargements

Fermer

Collaborateurs en Suisse

La transformation nu­mé­rique est désormais omniprésente; elle est à la fois porteuse de multiples op­por­tu­ni­tés et de défis majeurs pour les col­la­bo­ra­teurs et l’en­tre­prise. Pour saisir ces op­por­tu­ni­tés ou maîtriser ces défis, il faut des col­la­bo­ra­teurs motivés, capables de jouer de leurs com­pé­tences et de leurs ex­pé­riences pour enthousiasmer jour après jour pour notre univers in­ter­con­necté. Swisscom accompagne ses col­la­bo­ra­teurs pour qu’ils développent et complètent leurs com­pé­tences afin de disposer à l’avenir des capacités et des ressources né­ces­saires. Pour les col­la­bo­ra­teurs, il est aussi important de toujours se former et se perfectionner. C’est pourquoi Swisscom accorde à tous ses col­la­bo­ra­teurs cinq jours de formation conti­nue par an. Swisscom offre une large palette de pos­si­bi­lités de formations et de perfectionnements par le biais de la One Swisscom Academy. L’Academy mise es­sen­tiel­le­ment sur des méthodes d’apprentissage nu­mé­riques, grâce auxquelles les col­la­bo­ra­teurs peuvent acquérir des connaissances in­dé­pen­dam­ment du temps et du lieu. Ces offres sont axées sur le renforcement de l’employabilité des col­la­bo­ra­teurs.

Swisscom se positionne sur le marché des TIC comme un employeur de choix. Elle offre la pos­si­bi­lité à chacun d’assumer des res­pon­sa­bi­li­tés, d’exploiter son potentiel et de se perfectionner. Les collaboratrices et col­la­bo­ra­teurs de Swisscom sont liés à l’en­tre­prise par un contrat de droit privé fondé sur le Code des obligations. Des condi­tions gé­né­rales d’engagement s’appliquent aux cadres de Swisscom, tandis que les autres membres du personnel sont soumis à une convention col­lec­tive de travail (CCT). Les condi­tions d’engagement vont au-delà du standard minimal requis par le Code des obligations. Lors de l’année sous revue, 98,1% de l’effectif en Suisse (exercice pré­cé­dent: 98,7%) étaient liés à l’en­tre­prise par un contrat de travail à durée indéterminée. La part de col­la­bo­ra­teurs à temps partiel s’élevait à 21,4% (exercice pré­cé­dent: 20,1%). Le taux de fluctuation du personnel était de 7,8% en Suisse (exercice pré­cé­dent: 6,8%). Des informations com­plé­men­taires sur les thèmes relatifs au personnel figurent dans le rapport sur le dé­ve­lop­pe­ment durable.

Voir sous www.swisscom.ch/durabilite

La pandémie de Covid-19 a posé de nombreux défis à l’en­tre­prise et à ses col­la­bo­ra­teurs. Swisscom a donc mis en place une task force Covid-19 pour prendre des décisions rapides en fonction de l’évolution de la si­tua­tion, décider des mesures de protection des col­la­bo­ra­teurs et fournir des informations trans­pa­rentes. Après l’apparition du virus, plus de 80% des col­la­bo­ra­teurs ont pu très rapidement travailler à domicile ponctuellement. Le chan­ge­ment de régime a bien fonctionné, car avant la pandémie de Covid-19, Swisscom avait déjà joué un rôle de pionnier dans toute la Suisse en matière de télétravail. Selon les résultats d’une enquête interne, les col­la­bo­ra­teurs apprécient la pos­si­bi­lité de télétravailler. Swisscom conti­nuera donc à promouvoir et à développer ce mode de travail à l’avenir. Les col­la­bo­ra­teurs de Swisscom ont éga­le­ment reçu des informations et des offres ac­tua­li­sées pour les aider à faire face à la pandémie de Covid-19. Il s’agissait no­tam­ment d’in­for­ma­tions constam­ment mises à jour sur l’Intranet ou du service interne d’orientation et de conseil Care Gate. Bien que le carnet de com­mandes ait reculé dans certaines di­vi­sions opé­ra­tion­nelles en raison de la pandémie de Covid-19, Swisscom a largement renoncé à recourir au chômage partiel, se fixant plutôt comme objectif de procéder à une nouvelle allocation des ressources en interne. Ce but a été atteint, à l’exception des cinémas Kitag qui ont dû rester fermer pendant une longue durée.