Sommaire

Téléchargements

Fermer

Amor­tis­se­ments et résultats non opérationnels

En mio. CHF ou comme indiqué   2020   2019   Variation
Résultat d’ex­ploi­ta­tion avant amortissements (EBITDA)   4 382   4 358   0,6%
Amortissement des im­mo­bi­li­sa­tions corporelles et incorporelles   (2 149)   (2 166)   –0,8%
Amortissement des droits d'uti­li­sa­tion   (286)   (282)   1,4%
Résultat d’ex­ploi­ta­tion (EBIT)   1 947   1 910   1,9%
Charges nettes d'intérêts sur les actifs et passifs fi­nan­ciers   (69)   (62)   11,3%
Charges d'intérêts sur les obligations au titre de la location   (45)   (42)   7,1%
Autre résultat financier   (38)   (54)   –29,6%
Résultat des par­ti­ci­pa­tions comp­ta­bi­li­sées selon la méthode de la mise en équivalence   4   (28)    
Bénéfice avant impôts sur le résultat   1 799   1 724   4,4%
Charge d'impôt sur le résultat   (271)   (55)   392,7%
Bénéfice net   1 528   1 669   –8,4%
Bénéfice net attribuable aux ac­tion­naires de Swisscom SA   1 530   1 672   –8,5%
Bénéfice net attribuable aux intérêts minoritaires   (2)   (3)   –33,3%
             
Bénéfice par action (en CHF)   29,54   32,28   –8,5%

Le bénéfice net de Swisscom a diminué de CHF 141 mio. (–8,4%) pour atteindre CHF 1 528 mio., prin­ci­pa­le­ment en raison d’une charge d’impôt sur le résultat plus importante. En consé­quence, le bénéfice par action a diminué de CHF 32,28 à CHF 29,54. Le bénéfice avant impôts sur le résultat a augmenté de 4,4%. Les amortissements des im­mo­bi­li­sa­tions corporelles et incorporelles se sont rétractés par rapport à l’exercice pré­cé­dent à hauteur de CHF 17 mio., soit 0,8%, pour passer à CHF 2 149 mio., ce qui s’explique surtout par des amortissements plus bas chez Swisscom Suisse et les autres secteurs opérationnels. En monnaie locale, les amortissements plus élevés chez Fastweb ont été compensés par les effets de change. Les coûts fi­nan­ciers plus importants ont été compensés par un meilleur résultat financier. L’autre résultat financier comprend un revenu unique à hauteur de CHF 31 mio. dû à une différence d’évaluation d’im­mo­bi­li­sa­tions financières qui ont été échangées. La charge fiscale significativement plus faible lors de l’exercice pré­cé­dent est due à des effets positifs de la fiscalité dans le cadre de la réforme fiscale suisse. La charge d’impôt sur le résultat de CHF 271 mio. (exercice pré­cé­dent: CHF 55 mio.) cor­res­pond à un taux effectif d’im­po­si­tion sur le résultat de 15,1%. Cela comprend les effets fiscaux positifs de CHF 29 mio. en consé­quence de la réévaluation de postes d’impôt différé dans le cadre de la réforme fiscale suisse (exercice pré­cé­dent: CHF 269 mio.). Swisscom table sur un futur taux d’im­po­si­tion effectif du groupe de 19,0%.