Sommaire

Téléchargements

Fermer

Swisscom Suisse

En mio. CHF ou comme indiqué   2020   2019   Variation
             
Chiffre d'affaires net et résultats
Services de télécom­mu­ni­ca­tions   5 667   5 952   –4,8%
Services de so­lu­tions   1 058   1 049   0,9%
Marchandises   759   807   –5,9%
Wholesale   661   643   2,8%
Autres chiffres d'affaires   48   33   45,5%
Chiffre d’af­faires avec clients externes   8 193   8 484   –3,4%
Chiffre d’af­faires inter-secteurs   82   89   –7,9%
Chiffre d’af­faires net   8 275   8 573   –3,5%
Charges di­rectes   (1 747)   (1 897)   –7,9%
Charges indi­rectes   (3 001)   (3 192)   –6,0%
Charges sectorielles   (4 748)   (5 089)   –6,7%
Résultat sectoriel avant amortissements (EBITDA)   3 527   3 484   1,2%
Marge en % du chiffre d’af­faires net   42,6   40,6    
Charge de location   (230)   (224)   2,7%
Amor­tis­se­ments   (1 509)   (1 515)   –0,4%
Résultat sectoriel   1 788   1 745   2,5%
             
Operating free cash flow proxy
Résultat sectoriel avant amortissements (EBITDA)   3 527   3 484   1,2%
Charge de location   (230)   (224)   2,7%
EBITDA après charge de location (EBITDA AL)   3 297   3 260   1,1%
Investissements   (1 599)   (1 761)   –9,2%
Operating free cash flow proxy   1 698   1 499   13,3%
             
Données opé­ra­tion­nelles en milliers et Effectif en équi­va­lents plein-temps
Raccordements téléphoniques réseau fixe   1 523   1 594   –4,5%
Raccordements à haut débit Retail   2 043   2 058   –0,7%
Raccordements TV   1 554   1 555   –0,1%
Raccordements mobiles   6 224   6 333   –1,7%
Unités génératrices de chiffres d'affaires (RGU)   11 344   11 540   –1,7%
Raccordements à haut débit Wholesale   555   515   7,8%
Effectif   12 591   13 055   –3,6%

En raison de la forte pression concur­ren­tielle et de la pression sur les prix, et à cause d’une contraction du chiffre d’af­faires de l’itinérance, le chiffre d’af­faires net de Swisscom Suisse a diminué de CHF 298 mio. (–3,5%) pour atteindre CHF 8 275 mio. Afin de combattre la pandémie de Covid-19, les voyages à l’étran­ger ont été fortement limités. Il s’en est suivi un recul du chiffre d’af­faires de CHF 89 mio. au total aussi bien en ce qui concerne le chiffre d’af­faires des ser­vices de télécom­mu­ni­ca­tions que celui de l’activité wholesale. Le chiffre d’af­faires réalisé avec les ser­vices de télécom­mu­ni­ca­tion a fléchi de CHF 285 mio. (–4,8%) pour atteindre CHF 5 667 mio. Cette baisse est imputable pour CHF 164 mio. (–4,0%) au segment Residential Customers et pour CHF 121 mio. (–6,6%) au segment Business Customers. Le chiffre d’af­faires du secteur des so­lu­tions avec les clients com­mer­ciaux est resté plus ou moins stable à CHF 1 058 mio. (+0,9%). L’évolution du chiffre d’af­faires a été marquée éga­le­ment par la forte intensité des promotions. En ce qui concerne les mar­chan­dises, les importants volumes réalisés lors de l’exercice pré­cé­dent n’ont pas été atteints et le chiffre d’af­faires a reculé de 5,9% pour s’établir à CHF 759 mio. Au sein de Wholesale, le chiffre d’af­faires réalisé avec les clients externes a pro­gressé de 2,8%. La demande plus forte de rac­cor­de­ments à haut débit et les clients sup­plé­men­taires sur le réseau mobile ont entraîné une hausse, tandis que le chiffre d’af­faires de l’Inbound Roaming a diminué.

Le nombre de clients inOne conti­nue de croître. Fin 2020, Swisscom recensait 2,45 mio. de clients inOne dans le segment Residential Customers. Dans ce segment, inOne représente 68% des abon­ne­ments de com­mu­ni­ca­tion mobile Postpaid et 76% des rac­cor­de­ments à haut débit. En ce qui concerne la com­mu­ni­ca­tion mobile et le service de té­lé­pho­nie fixe, la saturation du marché se fait sentir. Le nombre d’uti­li­sa­teurs de la com­mu­ni­ca­tion mobile a diminué de 109 000 (–1,7%) pour atteindre 6,22 mio. Si­mul­ta­né­ment, le nombre de rac­cor­de­ments Postpaid a augmenté de 81 000. Le nombre de rac­cor­de­ments Prepaid, pour sa part, a diminué de 190 000. Le nombre de rac­cor­de­ments à haut débit a reculé de 15 000 (–0,7%) pour atteindre 2,04 mio. De plus, une évolution a été observée vers les marques secondaires ou tierces. Le nombre de rac­cor­de­ments TV est resté stable à 1,55 mio. En ce qui concerne la té­lé­pho­nie fixe, la tendance au recul ralentit, car la transition vers la technologie IP est accomplie. Le nombre de rac­cor­de­ments à la té­lé­pho­nie fixe a diminué de 71 000 (–4,5%) pour atteindre 1,52 mio.

Les charges sectorielles se sont tassées de CHF 341 mio. (–6,7%) pour s’établir à CHF 4 748 mio. Les charges di­rectes ont diminué de CHF 150 mio. (–7,9%) à CHF 1 747 mio. Outre les coûts d’acquisition et de fidélisation de la clien­tèle, les coûts relatifs à l’itinérance et à l’acquisition de mar­chan­dises ont, eux aussi, diminué. En outre, les frais liés à la retransmission d’évé­ne­ments sportifs ont reculé, car ces derniers ont été soit annulés, soit reportés en 2021 au plus tôt en raison de la pandémie. Les charges indi­rectes ont diminué de CHF 191 mio. (–6,0%) à CHF 3001 mio. Compte non tenu des charges de ré­duc­tion de postes, la baisse des coûts ressort à CHF 129 mio. (–4,1%). Cela s’explique prin­ci­pa­le­ment par des effectifs réduits et des charges publicitaires réduites. En outre, la stabilité des réseaux et plate­formes, qui a permis de réduire le nombre d’interventions du service après-vente, a mené à une ré­duc­tion des charges. Les gains d’efficacité ont permis de diminuer les effectifs de 464 équi­va­lents plein temps (–3,6%). Ils s’élèvent désormais à 12 591. Le résultat sectoriel avant amortissements a augmenté de CHF 43 mio. (+1,2%), pour s’établir à CHF 3 527 mio. Sur une base ajustée, on enregistre un recul de CHF 19 mio. (–0,5%). Ce recul du chiffre d’af­faires a pu être largement compensé par les mesures en cours de compression des coûts.

Les in­ves­tis­se­ments ont diminué de 9,2% pour atteindre CHF 1 599 mio. En ce qui concerne l’exercice pré­cé­dent, les dépenses pour les fré­quences de com­mu­ni­ca­tion mobile à hauteur de CHF 196 mio. sont comprises dans les in­ves­tis­se­ments. Après cor­rec­tion à hauteur de ces dépenses, les in­ves­tis­se­ments ont augmenté de CHF 34 mio. (+2,2%) suite à des in­ves­tis­se­ments plus importants dans le cadre du dé­ve­lop­pe­ment du réseau mobile et pour le dé­ploie­ment du haut débit du réseau fixe à fibre optique. Fin 2020, environ 82% des logements et com­merces de Suisse étaient raccordés au très haut débit (plus de 80 Mbit/s). 59% de tous les logements et com­merces bénéficient de connexions rapides de plus de 200 Mbit/s, dont environ 1,7 mio. disposent de FTTH. Swisscom entend équiper toutes les communes suisses du très haut débit d’ici fin 2021 et, partant, d’en faire bé­né­fi­cier même les localités les plus reculées. En outre, Swisscom entend doubler la couverture fibre optique dans les ménages et les com­merces (FTTH) par rapport à 2019 pour atteindre 60% d’ici fin 2025.